Autres Incubateur

Accélérer l’innovation dans le logement social

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Innovations - Logement social

L’accélérateur de jeunes pousses parisien Impulse Labs et la Fédération des entreprises sociales pour l’habitat viennent d’inaugurer leur incubateur de start-up dédié au logement social. Son objectif est de faire le lien, pour plus d’innovation, entre les acteurs de la filière, bailleurs sociaux, start-up et professionnels de l’immobilier. « Nous avons l’ambition d’aider les start-up à se rapprocher des grands projets en logement social et d’aider les grands comptes à s’acculturer aux start-up », résume Thomas Le Diouron, cofondateur d’Impulse Labs.

A l’origine de l’initiative, un constat : « Les spécificités du logement social (modes de dévolution des marchés, fragmentation des acteurs, financement, volumes, gouvernance…) rendent souvent complexe l’accès à ce marché pour des innovations issues de start-up, qui ont rarement la taille critique et le savoir-faire spécifique », affirme Impulse Labs dans un communiqué. « Nous voulons donc accompagner 50 à 100 jeunes pousses dans notre écosystème, en partenariat avec une vingtaine de bailleurs et professionnels de l’immobilier qui ont envie d’innover, explique Thomas Le Diouron. Notre mot-clé, c’est celui de ‘‘ partage ’’. L’innovation peut créer de la valeur, et il faut que toute la chaîne profite de cette valeur. » La conduite des opérations est balisée. Tout d’abord, les bailleurs partenaires prescrivent leurs besoins et proposent des bâtiments de leur parc pour y lancer des expérimentations. Les start-up présentent ensuite leur candidature sur un site dédié (www.startup-logement-social.paris). Des comités de sélection seront organisés régulièrement pour identifier les start-up les plus pertinentes éligibles à un accompagnement par l’accélérateur. Elles peuvent, si elles le souhaitent, être hébergées physiquement dans les incubateurs parisiens d’Impulse Partners et bénéficier de subventions et d’aides publiques à l’innovation.

Améliorer la qualité de vie, réduire les coûts…

Plusieurs domaines d’innovation ont été définis, dont l’urbanisme, l’innovation juridique, la conception de l’espace social ou encore le vieillissement. Christian Baffy, président d’Immobilière 3F et de la Fédération des entreprises sociales pour l’habitat, était présent lors de l’inauguration de l’incubateur. « Depuis trois ans, nous avons la volonté chez 3F de nous rapprocher des start-up pour améliorer la qualité de vie des usagers, travailler sur l’innovation et réduire les coûts, a-t-il affirmé. Le monde du logement social avait l’habitude d’être dans son petit train-train. Mais, aujourd’hui, notre métier doit innover, notamment eu égard aux attentes de nos clients et aux exigences renforcées en matière de performance énergétique. Il faut que nous mutualisions toutes ces expérimentations. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X