Autres Brest

A saute-mouton sur la Penfeld

Le chantier du premier téléphérique urbain de France, à Brest (Finistère), franchit une nouvelle étape, avec la mise en place d’un pylône métallique de 76 m de haut. Unique appui du projet, ce dernier a été installé à l’aide d’une grue automotrice de 700 t de capacité de levage, dans le périmètre sécurisé de la base navale brestoise. Sa hauteur permettra au téléphérique de relier les deux rives de la Penfeld, sur 450 m, via un système de saut-de-mouton à câble, tout en dégageant un gabarit maritime de 50 m. Sa structure est capable de résister à des vents de 108 km/h. Démarré à l’été 2015, pour une vingtaine de mois, le chantier (13 millions d’euros) est réalisé par un groupement mené par Bouygues Travaux publics Régions France.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X