Autres Concours

A Saint-Etienne, le BIM fait écoles

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

L’initiative émane d’une dizaine d’étudiants de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Saint-Etienne (Ensase) de différents niveaux, tous familiers du logiciel Revit (Autodesk) pour leur apprentissage de la maquette numérique. « Le BIM est aujourd’hui incontournable, mais à quoi sert de se former à une méthode de travail collaborative et interdisciplinaire si c’est pour rester dans notre coin, entre architectes ? » s’interroge avec pertinence Emmanuel Ganzhorn (1), étudiant à l’Ensase.

D’où l’idée – puisque la ville accueille également l’Ecole nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne (Enise), l’Ecole des Mines, l’Ecole supérieure d’art et de design (Esadse) et un BTS de techniques du bâtiment au lycée Jean-Monnet – de « confronter concrètement et en vraie grandeur les méthodes de travail des uns et des autres et la manière qu’ils ont de s’approprier l’outil BIM ». Comment ? En simulant, sur trois jours, le déroulé d’un concours de maîtrise d’œuvre. Après inscription au concours, baptisé BIM’SE, des équipes pluridisciplinaires de cinq membres seront ainsi formées (un représentant pour chaque école). Ces groupes plancheront les 27, 28 et 29 avril prochains sur un programme bien réel et un site déterminé par la Ville, partie prenante et soutien actif de cette opération. A ce jour, cinq sites sont encore en compétition, dont celui – mythique – de Manufrance, l’ancienne Manufacture française d’armes et cycles de Saint-Etienne.

La méthode autant que la forme.

Un jury composé d’architectes, d’ingénieurs, de BIM managers, de développeurs et d’enseignants examinera les différents projets afin de les départager. « Mais attention, prévient Emmanuel Ganzhorn, il ne s’agit pas simplement de juger des projets sur la base de belles images. Le jury aura surtout à se prononcer sur le fond de la démarche et sur la pertinence de l’utilisation qui aura été faite du BIM par chaque équipe pour sa proposition. » La méthode comptera ici au moins autant que la forme. « Ce projet, emmené par les étudiants et fortement encouragé par les enseignants et la Ville, est le tout premier du genre dans sa volonté d’associer l’ensemble des établissements d’enseignement liés à la construction d’un territoire dans le cadre d’une démarche BIM », tient encore à souligner Emmanuel Ganzhorn, responsable de l’organisation de ce concours. Une initiative appelée à servir d’exemple ?

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Pour en savoir plus : emmanuel.ganzhorn@st-etienne.archi.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X