Régions Paris

A Roland-Garros, les travaux se poursuivent

Le 10 novembre, le tribunal de grande instance de Paris (TGI) a débouté les héritières de l’architecte des serres d’Auteuil, Jean-Camille Formigé, donnant son feu vert au projet de modernisation de Roland-Garros. Le TGI a considéré que la construction d’un court semi-enterré de 5 000 places dans le jardin classé des serres d’Auteuil ne portait pas atteinte à l’œuvre de Jean-Camille Formigé. Les travaux peuvent se poursuivre en attendant la décision du tribunal administratif de Paris, début 2017, sur la légalité du permis de construire.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X