Edito

A rebours du compte

Le compte est mort, vive le compte ! En rebaptisant au début de l’été le « compte pénibilité » en « compte de prévention », le gouvernement entendait donner une nouvelle vie à ce dispositif. Mais le plus dur reste à faire : définir les contours encore flous de cette nouvelle mouture. La ministre du Travail est attendue au tournant.

L’enterrement sans tambour ni trompette du précédent dispositif a tiré bien peu de larmes. Cette usine à gaz était vouée aux gémonies par les employeurs, dont ceux du BTP. Discréditée, son sort était scellé depuis bien longtemps. Mais, pour éviter de se dédire, la précédente majorité s’est bien gardée de trancher, laissant la question en souffrance et les...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5936 du 25/08/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X