Régions Oise

A Méru, le Domino joue toujours le jeu

Lauréat du palmarès Architecture Aluminium Technal, le centre culturel et associatif le Domino, conçu par l’agence amiénoise Deprick et Maniaque, a su trouver sa place à Méru et « se faire adopter par un public souvent animé d’une peur culturelle du béton brut », se félicite l’architecte Philippe Deprick, maître d’œuvre de cette réalisation qui a été complétée par la réhabilitation des deux cinémas. Salué par le jury à la fois pour sa remarquable intégration urbaine, sa sobriété et sa créativité, le bâtiment offre une architecture contemporaine généreuse et ouverte sur la ville par le biais d’une façade totalement vitrée. Epiderme plus consistant aux multiples qualités esthétiques, techniques et économiques, le béton, qui s’exhibe lasuré ou brut et veiné, se charge de la pérennité du lieu, le rendant « hermétique aux affres du temps ».

Equipement composé des deux salles de cinéma d’origine rénovées (66 et 171 places) auxquelles s’ajoutent désormais une extension de 2 130 m² sur cinq niveaux dédiée à la pratique culturelle ainsi qu’un hall d’accueil et d’expositions, le Domino s’inscrit résolument dans son temps, trente ans après sa construction.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X