Génie Climatique / Sanitaire

8 robinetteries automatiques

Mots clés : Architecture intérieure - Equipement sanitaire - Situation économique

En ajoutant du design à l’économie de ressources, la robinetterie automatique résiste sur le marché de la collectivité. Mais elle ne répond toujours pas aux besoins du résidentiel.

Une hygiène bien maîtrisée

Grâce à l’électronique, la plupart des robinetteries disposent du rinçage périodique avec déclenchement automatique, selon les modèles et dans un laps de temps déterminé. Il s’effectue sur les robinets non utilisés – par exemple depuis plus de vingt-quatre heures – afin de réaliser des économies.
L’intérêt est d’éviter les eaux stagnantes dans les canalisations qui favorisent la prolifération de bactéries. À noter que dans cet objectif d’hygiène qui s’applique d’abord à l’utilisateur – la détection empêche de toucher le robinet et la transmission de germes par les mains -, il est également possible de prévoir des distributeurs de savon avec détection à infrarouge en plus des sèche-mains soufflants. Le tout « sans-contact » devient tendance.

Une alternative énergétique

Pour rendre la robinetterie infrarouge encore plus économe en énergie, les industriels ont développé des modèles en alimentation électrique autonome. Le principe est celui d’un moulin à aubes miniature. L’énergie...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5817 du 22/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X