Gros œuvre

8 pare-vapeur

Mots clés : Etanchéité - Réglementation thermique et énergétique

Avec l’obligation liée à l’étanchéité à l’air de la RT 2012 dans le neuf, le pare-vapeur devrait devenir un élément indispensable du bâti. Pour l’heure, ce n’est pas encore le cas. Explications.

Des membranes étanches

Les pare-vapeur sont, comme les écrans de sous-toiture (EST), des membranes souples composées majoritairement de couches de polyéthylène (PE) ou de polypropylène (PP). Leur rôle est d’assurer une étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau pour la protection et l’amélioration des performances des isolants. À la différence des EST, qui laissent passer la vapeur d’eau, et sont installés du côté extérieur de l’isolant, les pare-vapeur sont destinés à limiter le passage de la vapeur d’eau issue du bâti, qui sera évacuée par la VMC. Ils sont installés côté intérieur de l’isolant – côté chaud de la paroi -, c’est-à-dire entre la plaque de plâtre et l’isolant, permettant de limiter ainsi les déperditions d’énergie, grâce à un isolant plus sain et...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5756 du 21/03/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X