Territoires Paris

6 600 logements d’ici à 2020 sur du foncier ferroviaire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Le Conseil de Paris a donné son feu vert à la signature d’un protocole sur le logement entre la Ville et le groupe SNCF (SNCF Mobilités et SNCF Réseau). « Ce protocole va nous permettre de produire 6 600 nouveaux logements sur la mandature », a précisé Ian Brossat, adjoint au logement d’Anne Hidalgo.

A terme, environ 14 200 logements pourraient être livrés dont 13 000 sur des emprises ferroviaires. Celles-ci se concentrent au sud-est de la capitale : Bercy-Charenton et Charolais-Rambouillet et au nord-est : Ordener-Poissonniers, rond-point de la Chapelle, gare des Mines, Chapelle-Charbon et Hébert. Outre ces grandes emprises, les fonciers diffus et les bureaux obsolètes sont aussi concernés. De même, une étude spécifique sera engagée concernant le potentiel d’optimisation des implantations du groupe ICF Habitat (filiale HLM de la SNCF) en vue d’y développer une offre de logements complémentaires. Ian Brossat a indiqué que les logements sociaux réalisés sur ces friches ferroviaires, sous maîtrise d’ouvrage d’ICF La Sablière, seront en partie dédiés aux cheminots.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X