Enjeux

50 constructeurs européens à la loupe

Mots clés : Entreprise du BTP

Selon un rapport Deloitte, l’espagnol Ferrovial est le groupe le plus rentable. Vinci est toujours en tête.

Le BTP européen serait-il conservateur ? La 14e édition de l’étude annuelle du cabinet de conseil Deloitte sur les cinquante premiers constructeurs européens cotés en bourse, « European Powers of Construction », ne bouscule pas la hiérarchie. Comme précédemment, le trio franco-espagnol Vinci-ACS-Bouygues reste solidement accroché au podium, avec respectivement 38,07 Mds €, 31,97 Mds € et 31,76 Mds € de chiffre d’affaires en 2016. Ces « big three » représentent 35 % du chiffre d’affaires européen et 38 % de la capitalisation boursière. Les choses ne devraient pas changer dans les prochaines années : l’écart avec le 4e de ce « ranking », le suédois Skanska (15,35 Mds € de CA), demeure substantiel.

Les Britanniques font nombre. Comme les années précédentes, la France reste, avec ses trois géants présents dans le top 5, le premier pays du BTP en volume de chiffre d’affaires (stable), mais pas en nombre d’entreprises. L’Espagne est représentée par sept groupes, qui réalisent 21 % de l’ensemble de l’activité.

...
Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5940 du 15/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X