Autres

3F met les bouchées doubles

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Le bailleur social veut mettre en chantier 9 000 logements sociaux en 2016. Et en livrer 74 000 dans les dix ans à venir.

En 2016, le bailleur social 3F entend renforcer son leadership dans les zones tendues, en lançant la construction de 9000 HLM. «Ce serait un record. Nous avons ouvert 6500chantiers durant notre meilleure année», glisse Yves Laffoucrière, directeur général de l’organisme. Le DG se lance même un challenge à dix ans: «produire 74000logements». Il compte financer ses ambitions en maîtrisant mieux la vacance locative de son parc et en poursuivant la vente de logements sociaux (1115promesses de ventes signées et 967actes authentiques paraphés en 2015).

Gagner en autonomie.

Dès 2016, le bailleur social compte « imposer une partie d’énergie renouvelable sur toutes les constructions neuves. On pense souvent au photovoltaïque, mais il existe d’autres technologies comme les pompes à chaleur, les réseaux de chaleur… » Objectif : devancer les exigences des collectivités locales. L’organisme HLM a d’ailleurs signé un partenariat avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) pour améliorer ses cahiers des charges, tant en construction neuve qu’en réhabilitation. Et, pour être sûr d’atteindre le rythme de production fixé, 3F déploie trois axes stratégiques. D’abord, le bailleur social limite la Vefa (vente en l’état futur d’achèvement) à 40 % de ses programmes. Ensuite, il cherche à se positionner sur « des terrains publics pour pousser les collectivités à [lui] vendre directement les droits à construire », comme l’explique Yves Laffoucrière, qui affirme avoir pâti en 2015 de la mauvaise commercialisation des logements neufs destinés aux ménages accédants (et pas aux investisseurs). Enfin, 3F « se lance de plus en plus dans des programmes mixtes » pour revendre à un promoteur le foncier destiné à accueillir les logements privés.

13 résidences hôtelières en projet.

Le bailleur souhaite se renforcer dans le secteur des résidences hôtelières à vocation sociale. Actuellement, il dispose de près de 600 places. D’ici à cinq ans, il souhaite « proposer 2 100 places dans les grandes métropoles et dans les villes moyennes présentant une demande spécifique, ce qui nécessite d’ouvrir 13 nouvelles résidences ». A chaque fois, le modèle est le même : 3F reste propriétaire de l’actif et confie la gestion du bien à un professionnel. Enfin, le bailleur social « commence à faire de l’accession sociale à la propriété [500 logements livrés en 2015, NDLR] », notamment dans les zones Anru, comme à Stains ou à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). L’an passé, 3F a livré 7 248 habitations, dont 4 355 en Ile-de-France, et a mis en chantier 6 194 unités. Enfin, ses engagements fonciers portent sur 8 200 HLM, dont 5 700 en Ile-de-France.

Contact : Pierre Paulot, directeur de l’architecture et du développement (joindre sa collaboratrice : emmanuelle.monroy@groupe3f.fr).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

240 000 logements et commerces gérés, dont 140 000 en Ile-de-France.
34 045 habitations livrées entre 2011 et 2015.
31 155 logements mis en chantier dans les quatre dernières années.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X