Régions Seine-Maritime

356 millions investis dans les collèges

Mots clés : Education - ERP sans hébergement

Au cours de sa séance plénière du 4 octobre, le conseil départemental de Seine-Maritime a adopté un nouveau plan pluriannuel d’investissement (PPI) pour les collèges courant sur la période 2017-2024. D’un montant de 356 millions d’euros, celui-ci prévoit quatre opérations de reconstruction, restructuration lourde ou extension pour les établissements Romain-Rolland au Havre, Maurice-Maeterlinck à Luneray, André-Gide à Goderville et Gustave-Courbet à Gonfreville-l’Orcher. Des logements de fonction seront également créés au collège Jean-Zay de Sotteville-lès-Rouen.

Concernant les restaurants scolaires, cinq collèges ont été retenus : La Hêtraie à La Feuillie, Masséot-Abaquesne à Boos, Hector-Malot à Mesnil-Esnard, La Hève à Sainte-Adresse et Claude-Monet à Saint-Nicolas-d’Aliermont. Pour les chantiers de gymnases ou équipements sportifs, quatre collèges sont concernés : Pablo-Picasso à Saint-Etienne-du-Rouvray, Claude-Monet à Saint-Nicolas-d’Aliermont, Pablo-Picasso à Harfleur et Belle Etoile à Montivilliers.

Programme d’entretien annuel.

« Nous gardons une réserve pour une construction neuve, un restaurant et un gymnase », précise Pascal Martin, président du conseil départemental de Seine- Maritime. A ce PPI, la collectivité, qui compte 110 collèges publics pour quelque 52 000 élèves, ajoute un programme d’entretien annuel de 8,1 millions d’euros en moyenne. En 2016, elle aura investi 54,3 millions d’euros dans les établissements dont elle a la charge. A noter qu’après le collège Jean-Giraudoux à Rouen en 2013, le collège Guy-Moquet au Havre devrait fermer ses portes à la rentrée 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X