Enjeux

« 2017, année des solutions pour traiter les bâtiments »

Vingt ans après l’interdiction de l’amiante, quel bilan tirer de l’action des pouvoirs publics ?

Depuis 1997, la puissance publique a renforcé le cadre juridique de protection de la santé des travailleurs ainsi que l’information générale de la population. D’une part, la loi Alur a renforcé l’obligation d’information des locataires. D’autre part, l’impératif de rénovation de la loi de transition énergétique va entraîner une forte augmentation de travaux de réhabilitation du parc de bâtiments existants. Le nombre d’opérations concernées par un traitement de l’amiante devrait considérablement croître, mais les techniques et les outils nécessaires à la bonne gestion des chantiers amiantés sont encore très peu nombreux.

D’où le plan de recherche et développement amiante (PRDA) ?

En effet. Il n’était pas possible de durcir la législation sans donner les moyens aux professionnels du bâtiment de répondre à ces ambitions qu’ils partagent totalement. Mon ministère a donc mis en place en décembre 2014 ce PRDA afin d’améliorer les outils et les méthodes dans le traitement de l’amiante. Doté de 20 millions d’euros, il accompagne entreprises et start-up qui veulent développer de nouvelles technologies sur la détection et la mesure de l’amiante, l’extraction et le traitement des déchets. Cinq appels à projets ont été ouverts en 2016. L’objectif est de soutenir des innovations de niveau de maturité intermédiaire, c’est-à-dire pouvant aboutir dans les deux ans.

J’ai eu l’honneur de présenter les onze lauréats le 6 février. Ils bénéficieront d’un montant total de subventions de 1,4 million d’euros. En parallèle du PRDA, j’ai souhaité la mise en place d’une instance d’évaluation nationale et indépendante.

Quel sera le rôle de cette instance ?

Elle donnera un avis scientifique objectif sur les innovations, gage de confiance auprès des professionnels du bâtiment et facteur de leur déploiement sur le territoire. Ainsi, 2017 n’est pas seulement l’anniversaire des vingt ans de l’interdiction de l’amiante, c’est aussi l’année des solutions pour un traitement massif et sécurisé des bâtiments amiantés grâce aux nouveaux outils que le PRDA a fait émerger !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X