Profession

Zaha Hadid, première Dame architecte couronnée par le Riba

Mots clés : Architecte

Le Royal Institute of British Architects (Riba) a décerné sa Médaille d’or 2016 à une femme, une première en 167 ans d’histoire. Elle a été attribuée à la fondatrice de l’agence londonienne Zaha Hadid Architects.

Unique lauréate du Pritzker Prize en 2004, Dame Zaha Hadid devient l’unique lauréate de la Royal Gold Medal en 2016. Cette distinction, attribuée depuis 1848 par le Royal Institute of British Architects (Riba), récompense l’influence directe ou indirecte d’une personne ou d’un groupe de personnes sur l’architecture. « Je suis très fière d’être la première femme à recevoir cet honneur en son nom propre, a communiqué l’architecte Zaha Hadid, le 24 septembre 2015. Aujourd’hui, nous voyons plus de femmes architectes établies. Cela ne signifie pas que ce soit facile. Parfois les défis sont immenses. Des changements considérables ont eu lieu ces dernières années, nous allons poursuivre le progrès. »

 

 

Formes dynamiques

Née en 1950 à Bagdad (Irak), Zaha Hadid étudie à l’Architectural Association à Londres (Royaume-Uni), avant de rejoindre ses anciens professeurs Rem Koolhaas et Elia Zenghelisau à Rotterdam (Pays-Bas), au sein de l’Office for Metropolitan Architecture (Oma) dont elle devient associée en 1977. Deux ans plus tard, elle retourne à Londres et fonde l’agence Zaha Hadid Architects. Avec son associé Patrik Schumacher, elle s’intéresse alors à la relation entre architecture, paysage et géologie, créant des formes dynamiques inédites.

Il faut attendre 1993 pour que Zaha Hadid passe de la théorie à la pratique, avec la livraison de son premier bâtiment majeur : la station de pompier Vitra à Weil-am-Rhein (Allemagne). En 2001, elle obtient une mention spéciale au Prix d’architecture de l’Equerre d’argent pour un parking et terminus tramway à Strasbourg (Bas-Rhin). Depuis, elle a livré deux autres opérations en France : en 2011, la tour de bureaux CMA CGM à Marseille (Bouches-du-Rhône); et en 2012, le bâtiment Pierresvives à Montpellier (Hérault) qui réunit archives départementales, médiathèque et office des sports (image ci-dessus).

 

 

Lignes fluides

L’architecture de Zaha Hadid, reconnaissable à ses lignes fluides, est présente un peu partout dans le monde. Parmi ses réalisations marquantes en Europe, citons : en 2010, le Musée national des arts du XXIe siècle (Maxxi) à Rome (Italie, image ci-dessus) ; et en 2012, la piscine olympique de Londres (Royaume-Uni), devenue un centre aquatique en 2014. Cet été, l’architecte anglo-irakienne a milité pour pouvoir réaliser son projet de Nouveau stade national à Tokyo (Japon), conçu pour les JO d’été 2020. La Médaille d’or 2016 du Riba l’aidera-t-elle à gagner la partie ?

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X