Projets

Visite virtuelle du futur stand de la Fédération française de tir à Châteauroux

Sur le site d’une ancienne base militaire située dans l’Indre, la Fédération française de tir s’apprête à lancer la réalisation de son centre national de tir sportif. Destiné à la compétition et à la formation, cet équipement nécessite un investissement de 29 millions d’euros.

 

La fédération française de tir va lancer les travaux de son centre national de tir sportif, dans l’agglomération de Châteauroux (Indre) à cheval sur les communes de Déols et Etrechet. Ce vaste complexe de 78 hectares sera construit sur une ancienne base militaire du 517e régiment du train, près de l’A20, pour un investissement de 29 millions d’euros TTC. Il aura vocation à accueillir des compétitions nationales, internationales, voire olympiques, et sera centre de formation et d’entraînement pour les amateurs, professionnels et institutionnels. Une fois achevé, il devrait rivaliser avec les équipements de référence en Europe, comme le centre de Bisley en Grande-Bretagne, et sera en France «la seule installation sportive civile capable d’accueillir au niveau européen toutes les disciplines de tir entre 10 et 600 mètres», indique la FFTir, qui compte 180 000 licenciés.

Le projet a été confié en conception-réalisation au groupe Sogea, mandataire, associé à l’agence orléanaise L’Heudé et L’Heudé Architectes. Le site devrait accueillir des compétitions internationales dès 2017.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X