Bâtiment

Vinci Energies inaugure sa Factory

Mots clés : Entreprise du BTP

Vinci Energies a inauguré le 29 mars La Factory. Ces bureaux, installés à La Défense, rassemblent les différentes marques de l’entreprise. Ils abritent aussi de nouvelles technologies développées par le groupe ou par de jeunes entreprises extérieures.

Avant de connecter le monde, Vinci Energies a commencé par ses équipes. La filiale de Vinci, spécialisée dans les installations électriques et informatiques, a inauguré le 29 mars La Factory. Situé au premier étage de la Tour Défense Plaza dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine), cet espace de 2000 m² accueille les équipes marketing des cinq marques de la société, Actemium, Omexom, Citeos, Vinci Facilities, et Axians ; ainsi qu’une équipe dédiée à la ville intelligente. « Une centaine de personnes au total, indique Yves Meignié, président-directeur général de Vinci Energies. Nous souhaitions créer un lieu d’échange entre nos différents collaborateurs. » Ces derniers ont pris possession des locaux en novembre dernier.

Non content de posséder une esthétique soignée, ces bureaux constituent un terrain d’expérience pour la firme. Ne cherchez pas de câbles réseau ou de téléphone fixe : toutes les communications s’opèrent par Wi-Fi. L’éclairage varie en fonction de l’activité et de la lumière naturelle. Par ailleurs, une plate-forme numérique compile les données récoltées par les différents capteurs et présente l’état des installations.

 

 

Testé et approuvé en entreprise

 

Au-delà des technologies maîtrisées par Vinci Energies, La Factory abrite aussi les créations de cinq jeunes entreprises. Deux d’entre elles présentent une complémentarité intéressante avec les activités du groupe : la société Jooxter a développé un système de gestion des espaces de travail et des salles réunions. Près des portes des pièces de l’étage sont collés des QR codes. L’utilisateur peut scanner ce signe. Il signale ainsi sa présence dans le local. Une carte, affichée sur l’écran géant à l’entrée des bureaux, répertorie en temps réel l’occupation des différentes salles.

 

 

 

Dans un tout autre domaine, Greenme a imaginé un boîtier cubique qui mesure la température, l’hygrométrie, la qualité de l’air, la lumière et le bruit. Toutes ses informations sont transmises à un logiciel de gestion par le biais du protocole radio LoRa. « Ces start-up ne sont pas logées au sein de La Factory, mais elles nous rendent visite régulièrement, précise Lydia Babacie-Victor, directrice de l’innovation et du développement. Nous les assistons dans la conception de leurs produits afin de les proposer à nos clients. Selon les retours du marché, nous pouvons décider de participer à leur capitale. »

 

 

Le lieu pourrait néanmoins héberger quelques jeunes sociétés d’ici peu. En effet, la filiale organise du 12 au 14 mai prochains un « hackathon », une compétition de développeurs informatiques, ouvert à ses employés et aux participants extérieurs. Les vainqueurs resteront à La Factory pour terminer leur programme avec l’aide d’une équipe interne.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X