Energie

Vinci Construction et Sunpartner lancent un mur-rideau photovoltaïque

Mots clés : Energie renouvelable - Entreprise du BTP - Façade légère

Le constructeur et la jeune pousse poursuivent leur collaboration autour du verre photovoltaïque intégré au bâtiment. Cette fois, ils ont co-construit un mur-rideau à la fois structurel, producteur d’énergie et opacifiant.

Après la fenêtre solaire, place au mur-rideau ! Vinci Construction et Sunpartner Technologies ont annoncé le lancement d’Horizon Energy, un mur-rideau photovoltaïque pour le bâtiment. Il s’agit de la seconde solution issue de leur co-entreprise dédiée au développement de solutions photovoltaïques pour le bâtiment.

Destinée au neuf et à la rénovation, Horizon Energy a tout d’abord une fonction structurelle. Les modules semi-transparents développés par Sunpartner peuvent s’assembler et former une façade rideau, selon les dimensions définies par le plan de construction. A l’instar de la première fenêtre connectée, cette nouvelle solution réduit les effets de surchauffe et d’éblouissement des occupants grâce à un niveau de transparence pouvant aller de 10 à 40%. Ce qui permettrait de réduire aussi l’usage de la climatisation, affirment les deux partenaires.

Ce mur-rideau, qui se veut esthétique, se décline en plusieurs motifs (bande PV, rectiligne, solutions ajourées, dentelles) « permettant des habillages diversifiés et personnalisés », selon Vinci et Sunpartner.

 

Une capacité de production pouvant atteindre les 150W/m²


D’autre part, chaque élément de cette façade photovoltaïque est équipé d’un connecteur qui, via un onduleur, réinjecte l’électricité produite dans le bâtiment pour être autoconsommée ou renvoyée dans le réseau. Les vitrages semi-transparents WYSIPS Design-Glass intègrent des modules photovoltaïques à base de films minces en CIGS (matériau semi conducteur composé de cuivre, gallium, d’indium et de sélénium), une technologie dont la puissance peut atteindre les 150W/m2, affirme SunPartner.

« Fort d’une R&D renforcée, les rendements de ces technologies CIGS progressent fortement année après année, laissant envisager des performances encore supérieures à court ou moyen terme », expose Sunpartner.

 

 

En double ou triple vitrage

 

Côté installation, les modules peuvent être assemblés en double ou triple vitrage et ce, avec tout type de verre. La pose du châssis et des modules s’effectue de la même façon qu’un mur-rideau standard. La connexion électrique, elle, est facilitée par un pré-câblage des menuiseries. Selon la dimension, la technologie et les motifs retenus, le coût d’un seul vitrage photovoltaïque varie entre 200 et 700 €.

« Avec Horizon Energy, nous franchissons une étape supplémentaire dans l’intégration et la maîtrise des technologies liées au BIPV (Building-integratede photovoltaics) », se réjouit Jérôme Stubler, le président de Vinci Construction.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X