Environnement

Vinci Autoroutes s’engage en faveur de la biodiversité

Mots clés : Démarche environnementale - Entreprise du BTP - Réseau routier

En signant une convention de partenariat de trois avec la LPO, Vinci Autoroutes espère contribuer à une meilleure connaissance des territoires qui environnent ses infrastructures.

Entre la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), et Vinci Autoroutes, l’histoire dure depuis près de 20 ans. «Nous avons démarré notre partenariat en 1997, lors de la réalisation de l’autoroute des oiseaux (A837). Au fils des années, l’association nous a aidés à intégrer l’environnement au cœur de nos process de construction, souligne Gilles Calas, directeur de la construction de Vinci Autoroutes. Aujourd’hui, l’environnement fait partie intégrante de nos projets et réalisations».

En signant cette convention de mécénat jeudi 25 juin à Lyon, par laquelle l’entreprise versera 70 000 euros par an pendant trois ans à l’association, Vinci Autoroutes va contribuer au financement d’actions d’ordre général comme l’amélioration des connaissances sur les oiseaux et la faune. «Ces études vont nous permettre de mieux appréhender les territoires qui nous environnent», a souligné le directeur général.

Poussés par une réglementation toujours plus fournie et engagés par le «paquet vert autoroutier», les concessionnaires ont, peu à peu, appris à travailler avec des associations de protection de l’environnement. «Nous ne sommes pas naturellement complémentaires, mais nous devons le devenir, image Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO. Grâce à notre partage d’expérience, nous avons pu contribuer à la réaliser d’éco-pont et d’écoducs». Et le président de la LPO d’ajouter que «ce partenariat va au-delà du seul périmètre des autoroutes. 40% de notre économie mondiale repose sur les services rendus par la nature. Or, ces services sont en déclin de 40% aujourd’hui. Il est donc urgent d’agir en faveur de la biodiversité».

La correction des impacts des grandes infrastructures de transports sur l’environnement va se poursuivre au travers du plan de relance autoroutier qui inclut un programme environnemental de près de 100 millions d’euros.

 

Les espèces protégées sur le réseau Vinci Autoroutes.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X