Transport et infrastructures

Vinci à nouveau désigné pour le contournement de Strasbourg

Mots clés : Entreprise du BTP - Gouvernement - Réseau routier

Le gouvernement annonce l’attribution à Vinci de la construction et de l’exploitation du Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg, nouvelle autoroute à péage de 24 kilomètres. Le groupe avait déjà été désigné, il y a près de quatre ans, avant la reconfiguration du projet.

L’histoire se répète à Strasbourg. Mardi 20 octobre, le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies a annoncé l’attribution à Vinci du Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg. Le groupement dénommé Arcos et mené par Vinci concessions est l’«attributaire pressenti du contrat de concession», indique-t-il par communiqué, précisant que les négociations vont se poursuivre dans le but de signer le marché début 2016. Les travaux débuteraient fin 2017, selon le maire de Strasbourg Roland Ries et le président de l’Eurométropole (ex-Communauté urbaine) Robert Herrmann, qui ont rencontré Alain Vidalies mardi. Ils portent sur 24 kilomètres à péage, contournant l’A35 gratuite et représentant un montant de travaux chiffré à 480 millions d’euros. L’équipe Vinci était en concurrence avec Bouygues, Eiffage et le tandem d’entreprises régionales NGE-Lingenheld.

«Attributaire pressenti», Vinci l’était déjà en janvier 2012. Mais la présidentielle n’était pas restée sans effet sur ce projet, à l’époque rejeté et par les écologistes et par les élus socialistes strasbourgeois. Dès juin, le nouveau gouvernement avait arrêté la procédure, au motif que Vinci ne serait pas parvenu à boucler le financement dans les délais impartis. Rejeté par le groupe, l’argument n’avait pas convaincu grand monde.

 

Moins de consommation foncière

 

Le même Vinci se retrouve donc aux manettes d’un dossier entre-temps reconfiguré de façon suffisante pour y rallier l’exécutif PS strasbourgeois. Suite au rapport qu’il avait confié à François Renvoisé et Jean Panhaleux inspecteurs généraux du Conseil général du développement durable, l’Etat a ramené le projet à 2×2 voies représentant une emprise de 280 hectares au lieu de 300. Sa moindre consommation foncière doit permettre de mieux le concilier avec les contraintes d’environnement et de biodiversité sur un territoire habité par l’emblématique grand hamster d’Alsace. Son redimensionnement diminue également son coût de quelque 50 millions d’euros.

Sur ces fondements révisés, le gouvernement avait relancé la consultation début 2014.

Selon le rapport remis fin 2013, l’impact du GCO revu demeure entier en terme de désengorgement routier de l’agglomération strasbourgeoise: il générerait une réduction de trafic de 14% (-24% pour les poids lourds). Les opposants au GCO, se fondant sur une étude plus ancienne, l’estiment entre 5 et 10%.

Pour fluidifier la circulation sur l’A35, le GCO doit se combiner avec d’autres mesures dont l’achèvement de la rocade sud. Hasard du calendrier, la plus grosse partie de ce chantier de 60 millions d’euros a démarré ces jours-ci pour une mise en service en 2020.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    precisions

    A la lecture de l’article deux parties m’interpellent : – « L’équipe Vinci était en concurrence avec Bouygues, Eiffage et le tandem d’entreprises régionales NGE-Lingenheld »; Bouygues était en groupement avec Demathieu&bard, Eiffage avec Fougerolles et Vinci avec Eurovia Alsace qui sont toutes des entreprises régionales … NGE n’est quand à elle pas une entreprise régionale ! – « [..] Vinci ne serait pas parvenu à boucler le financement dans les délais impartis. Rejeté par le groupe, l’argument n’avait pas convaincu grand monde. » Le MONITEUR prend parti maintenant ? Pourtant localement et dans le monde des TP l’argument était valable et validé … peut être n’avait il pas convaincu grand monde chez le Moniteur … Cordialement
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X