Réalisations

Vill’Up, le nouveau centre commercial «shopping et fun» de La Villette à Paris XIXe

Mots clés : Architecte - Centre commercial - Magasin

Pour installer le centre commercial Vill’Up à la Cité des sciences du Parc de la Villette, les agences d’architecte Scau et Alain Farel ont mené un important chantier pour satisfaire le concept de «retailtainment».

Les agences d’architectes Scau et Alain Farel ont su adapter le volume de la Quatrième travée de la Cité des sciences et de l’industrie (252 000 m3) pour y installer Vill’Up, nouveau centre commercial du Parc de la Villette (Paris XIXe). Celui-ci ouvre ce 30 novembre et repose sur le concept de «retailtainment», combinant commerce et divertissement. «Nous avons voulu renouveler ce concept pour lequel architecture et design peuvent sublimer le lieu. Nous devons faire la différence en étant imaginatifs», souligne Maurice Bansay, président-fondateur du groupe Apsys, promoteur, gestionnaire et co-investisseur du projet avec Société Générale Insurance (50/50). Côté «shopping», une offre de 50 commerces et restaurants haut de gamme mais aussi – c’est le côté «fun» qui se positionne sur le créneau technologique de la Cité des sciences – un grand tube de chute libre Ifly reproduisant les conditions d’un saut depuis un avion, un cinéma Pathé de 16 salles (2 900 fauteuils), sans oublier «Yoo Moov Stations» (voyages virtuels dans l’hyperespace). Au total, 30 000 m2, dont 24 000 m2 de surface commerciale et 1 600 places de parking.

 

Grand comme Beaubourg

 

Scau et Farel ont pris le parti d’une architecture transparente laissant une large place au verre c’est-à-dire à la lumière du jour et, côté Sud, à l’ouverture sur le Parc de la Villette et la Géode. «Nous avons reconfiguré entièrement un volume équivalent à celui du Centre Pompidou en prenant le parti d’un mail commercial (95 m) nord/sud s’ouvrant, au sud, sur un vaste atrium devant la serre de Peter Rice», explique l’architecte Alain Farel. «De l’atrium, en contrebas, on a une vision globale de l’ouvrage et de l’offre. Le tube Ifly conçu par l’agence Build Up , en verre, au milieu de l’atrium, n’altère pas la perspective sur la serre de Peter Rice et le parc», ajoute de son côté l’architecte Patricia Vidor (Scau). Sur quatre niveaux, toutes les fonctions de Vill’Up s’organisent: accès publics, circulations verticales (huit escalators et deux ascenseurs vitrés panoramiques), commerces, restaurants, cinéma et animations/événements.

 

Ambiance «loft»

 

Pour l’architecture intérieure, Fostine Ferro s’est attachée à recréer l’ambiance d’un loft avec une ambiance faite d’objets chinés/détournés et de nombreux tags et graffs. Maurice Bansay évoque de ce point de vue le concept de «Happy Loft» (procurer une joie au visiteur-client). Le bois (de récupération), la brique et le béton donnent à Vill’Up une touche industrielle. Placé à l’entrée nord, un cabriolet Peugeot 404 tagué par l’artiste de street-art Colorz donne le ton. Les clients découvriront une scénographie lumineuse à base de phares de voitures (récupérés dans des casses automobiles) ou de palettes de livraison transformées en assises sur roulettes. Sur les plafonds et les murs, graffs, dessins, textes et mots renvoient au plafond de l’atrium.

 

Prouesses techniques

 

Le chantier, démarré début 2013, interrompu en août 2015 par un incendie, puis rapidement repris, a exigé des prouesses techniques. Notamment la pose du tube Ifly de chute libre (de 33 m de haut, dont 14 m «volables», et 5,5 m de diamètre) devant la serre de Peter Rice. Pour «glisser» le tube de verre, une fosse de 7 mètres a été creusée sous le bâtiment et 4 moteurs d’avion de 10 tonnes chacun ont été installés pour le fonctionnement de la soufflerie ne produisant ni bruit ni vibration (16 M€ d’investissement). Par ailleurs, la construction des salles de cinéma, «suspendues» au-dessus de l’atrium, a nécessité de monter au sol une charpente métallique de 2 000 tonnes puis de la hisser sur plus de 30 mètres. Des travaux pharaoniques à la hauteur de l’investissement – près de 150 M€ – pour un Vill’Up qui attend 8,6 millions de visiteurs en vitesse de croisière.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Apsys.

Maîtres d’œuvre: Alain Farel Architecte et Scau Architectes, architectes; Fostine Ferro, architecte d’intérieur; Soufflerie sportive Ifly : Build Up ; Build Up et BEG Ingénierie, maîtres d’œuvre d’exécution; Terrell Rooke Associés, BET structure; Barbanel, BET fluides; Alternative, acousticien.

Conseil en sécurité: Accès.

Entreprise générale: Eiffage Construction.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X