Industrie/Négoce

Viessmann rassemble pour la première fois son réseau d’installateurs

Mots clés : Chauffage - froid

L’industriel du chauffage a réuni près de 800 membres de son réseau Proactif en convention nationale. Objectif, créer une approche cohérente dans la communication vers le grand public, particulièrement sur les réseaux sociaux.

En l’espace d’une semaine, entre la fin mai et le début juin, ce sont près de 800 installateurs de son réseau Proactif que Viessmann a accueilli dans son siège social français de Faulquemont (Moselle). Cette convention nationale constituait une première pour le spécialiste du chauffage gaz, qui avait jusque-là privilégié les manifestations de proximité. «C’est une étape fondatrice de notre nouvelle approche sur la relation client, commente Claude Gemelli, président de Viessmann France. Nous avons besoin de rendre le réseau plus solidaire pour développer l’offre de services au grand public.»

 

Méfiance du grand public

 

La stratégie client de Viessmann repose sur un constat de marché : entre 2004 et 2014, le marché annuel des appareils de chauffage a perdu 118 000 unités. Et n’a donc pas su tirer profit de la hausse continue des prix de l’énergie dans la même période, qui ont grimpé de 44% pour l’électrique et de 64% pour le gaz, pour convaincre les particuliers d’opter pour des appareils plus performants. «Nous sommes face à une méfiance du grand public par rapport à nos métiers», résume Claude Gemelli, qui estime que «le scandale des pompes à chaleur, la folie des EnR ont laissé des traces dans les esprits».

Viessmann entend donc faire de son réseau d’entrepreneurs Proactif un outil privilégié de reconquête du grand public. Avec 1 600 entreprises adhérentes à ce jour, et un objectif de  2000 installateurs fin 2016, le réseau représente déjà plus de la moitié de ses ventes en France. Si l’industriel s’assure avant tout de la qualité des prestations des entreprises labellisées, l’objectif est désormais d’assurer une plus grande cohésion sur la communication. En d’autres termes, de faire des installateurs Proactif des relais de proximité des messages mis en avant par Viessmann.

 

Savoir soigner sa «e-réputation»

 

La première convention nationale a ainsi été l’occasion de faire découvrir aux installateurs la part prise par Internet : plus de la moitié des futurs acheteurs de chaudières se réfèrent aujourd’hui au web avant d’engager des travaux. L’industriel a également insisté sur l’importance des réseaux sociaux et sur la nécessité de travailler son «e-réputation». La plupart des adhérents du réseau Proactif disposent déjà de sites personnalisés aux couleurs de Viessmann: ils sont désormais invités à les enrichir de témoignages de clients satisfaits, et à s’investir sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) pour présenter leurs réalisations. Un service marketing web vient d’être créé pour accompagner les installateurs dans cette démarche, et nourrir les propres sites de Viessmann avec ces remontées du terrain.

Ce partenariat renforcé sur Internet a aussi une dimension économique: l’an dernier, l’industriel a récolté sur ses sites institutionnels environ 2 500 fiches projets, remplies par les particuliers en quête d’information, qui sont ensuite reversées à l’entreprise Proactif la plus proche du prospect. Pour 2015, Viessmann anticipe l’arrivée de près de ces 4 000 fiches projets.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X