Culture

Vient de paraître : «Le génie d’Amsterdam»

Dans le port d’Amsterdam, agilité et inventivité rivalisent d’ingéniosité pour faire de la ville une terre d’expérimentation urbaine par excellence, aux dires d’Ariella Masboungi…

Pour être l’une des plus vieilles capitales d’Europe, Amsterdam n’en est pas moins une des plus innovantes pour relever les défis en matière de mobilité, d’économie, de gestion énergétique, d’écologie et de fonctionnement démocratique. Déterminée à régénérer la ville existante pour contenir les menaces qui pèsent sévèrement sur son avenir – pression démographique et montée des eaux – la ville a su prévenir la paralysie imposée par la réduction des dépenses publiques en misant sur le foisonnement des initiatives, mariant sans complexe enjeux publics et potentiels privés.

Ce fleuron de l’intelligence urbaine, où bouillonnent projets collaboratifs, initiatives citoyennes stimulées par une administration agile et des solutions numériques, façonne avec ambition et prosaïsme une politique territoriale qui trace un trait sur «l’urbanisme des experts» pour ouvrir le champ du projet à tous les acteurs de la ville : investisseurs privés, collectifs citoyens, universitaires ou artistes-performeurs. Une pluralité de modes d’action locaux pour une ville qui se penche sur son devenir métropolitain.

Une ville qui fait la part belle à la société civile et à ses initiatives ascendantes tout en s’aventurant sur les terrains critiques : équilibrer la pression touristique, enrayer la gentrification de son centre historique, résorber les iniquités et préserver la richesse de ses paysages à l’heure où les équilibres métropolitains se mettent en place sous l’égide d’une institution encore informelle. Autant d’enjeux qui font qu’à Amsterdam, l’expérimentation est loin d’en être à son terme…

Ariella Masboungi, architecte-urbaniste en chef de l’Etat (AUE) et inspectrice générale du développement durable, est également Grand prix de l’urbanisme 2016.

 «Le génie d’Amsterdam. Opportunité, agilité, inventivité». Sous la direction d’Ariella Masboungi, avec la collaboration d’Antoine Petitjean. 16×26 cm, 192 p., 24 €. Aux éditions Parenthèses.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X