Chantiers

Versailles se prépare à accueillir le Solar Décathlon 2014

Mots clés : Architecture - Energie renouvelable

Du 28 juin au 19 juillet 2014, la ville du Roi Soleil accueillera la troisième édition européenne de la compétition universitaire internationale d’architecture durable et d’énergie solaire. Vingt équipes seront en compétition, avec des critères de notation qui mettront en valeur les points clés de la transition énergétique.

« Le Solar Décathlon Europe 2014 va témoigner au monde entier de la vitalité de Versailles », s’est félicité François de Mazières, maire de la préfecture des Yvelines, lors de la présentation officielle de de la prochaine édition de cette compétition universitaire internationale d’architecture durable et d’énergie solaire.

Organisée à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris le 7 novembre, cet évènement était l’occasion pour les 20 équipes engagées de dévoiler et d’expliquer leurs maquettes. Mais c’était aussi, pour les organisateurs du  concours, l’occasion de se réjouir du choix de la France pour cette troisième édition européenne*, et aussi de rappeler ses enjeux. Rassemblant quelque 800 compétiteurs issus de 16 pays, le Solar Décathlon s’adresse aux écoles et aux universités à travers la conception, la réalisation à échelle 1 et enfin la déconstruction (à l’issue de la compétition) de bâtiments utilisant le soleil comme source d’énergie.

 

Cité du Soleil éphémère

 

Au-delà des maisons solaires individuelles présentées jusque-là, l’édition 2014, qui se tiendra du 28 juin au 19 juillet 2014, abordera également l’habitat collectif. Ce sera le cas notamment à travers les deux projets français Philéas (réhabilitation de l’ancien bâtiment industriel CAP 44) de l’équipe nantaise Atlantic Challenge, et Livelib (capsules résidentielles branchées sur un « hub » fonctionnel), porté par l’équipe Team Paris.

Afin de départager ces vingt projets, exposés au public dans le cadre du parc du Château de Versailles, tous seront notés par un jury sur la base de critères spécialement revus pour cette première édition française de façon à récompenser les efforts en matière de densité urbaine, de mobilité, de sobriété énergétique, d’innovation, de coût et enfin de contextualisation climatique.

« Le Solar Décathlon va montrer que la France est pleinement tournée vers la transition énergétique », a déclaré Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement. D’ici là, reste à préparer l’aire d’accueil, sur le site des Mortemets, et à construire une éphémère « Cité du Soleil » où les décathlètes vivront en autonomie énergétique pendant les 34 jours de la compétition.

(*) Le Solar Décathlon se tient en Europe les années paires, aux États-Unis les années impaires.  L’édition européenne a eu lieu à Madrid en 2010 et 2012.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X