Paysage

Verdun : le centenaire raconté avec des roses

Pour la rose Garance, le jour de gloire arrivera le 21 mai, au parc Ferdinand Japiot de Verdun. Son baptême par Christophe Malavoy cristallisera deux ans de militantisme territorial de l’association « Agir pour le verdunois », avec les roses dans le rôle principal.

Poésie, oui, mièvrerie, non. « La rose porte un message de paix, mais ses épines montrent que la réalisation ne coule pas de source, dans un monde en guerre ». Martine Pergent, présidente de l’association Agir pour le Verdunois, éclaire par cette analyse le message inscrit sur le carton d’invitation au baptême de « Garance », le 21 mai prochain : « Une rose créée pour le futur, en témoin de l’histoire ».

 

Détour par L’Haÿ-les-Roses

 

En 2014, quand l’association adopte l’idée de célébrer avec des roses le centenaire de la bataille, elle tombe d’abord sur un dénommé Verdun, créé en 1918 en hommage aux combattants : une variété oubliée, depuis longtemps sortie des catalogues, mais toujours entretenue à la roseraie départementale de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). « Charmée par cette redécouverte, la ville nous a proposés de lui dédier une banquette. Mais pour parler aux générations contemporaines, nous ne pouvions pas nous contenter de faire revivre une rose démodée », raconte Martine Pergent.

 

Chasse aux trésors

 

Au fil de leurs investigations, les bénévoles d’Agir pour le Verdunois redécouvrent une foule de contemporains du rosier Verdun, porteurs du même message de paix et d’autant d’histoires poignantes, parfois réinventées. A côté de Maréchal Foch, Miss Edit Canell évoque une infirmière britannique volontaire, fusillée en 1915. L’autre contribution britannique s’appelle Pax, créée en 1918. Après la mort de ses deux fils, le rosiériste lyonnais Joseph Pernet crée « Souvenir de Georges Pernet » et « Souvenir de Claudius Pernet ». « Bataille de la Marne » côtoie Ghislaine de Feligonde dont la mémoire populaire a déformé l’histoire : « Ghislaine, c’est la fille du comte, et non pas sa femme, celle qui l’a sauvé sur le champ de bataille », corrige Martine Pregent, devenue encyclopédiste des roses de la Grande guerre.

 

Sculpture paysagère

 

Le succès à la chasse aux trésors ne suffit pas à combler les militants d’Agir pour le verdunois : grâce à l’obtenteur belge Lens Rose et avec le soutien financier de McDonald’s Verdun, ils ajouteront une fleur contemporaine à leur bouquet. A l’issue d’une consultation en ligne d’où émergent 270 noms, la bataille participative confronte trois finalistes. Fleur de vie ? Trop banal. Résilience ? Pompeux. Garance, la couleur flamboyante des uniformes des premiers poilus, l’emporte à plus de 50%. Grâce à huit bénévoles d’une association locale, la France tient sa rose du centenaire, tout comme la Belgique avec Poppy, ou l’Australie avec Gallipoli.

Reste l’ultime étape : le projet d’aménagement adapté à l’expression du message de paix ancré dans la mémoire. Star contemporaine de l’allée des roses historiques que l’association met en œuvre au parc Japiot avec la bénédiction de la ville et de l’agglomération, Garance y côtoiera une sculpture créée pour magnifier l’œuvre paysagère, grâce à la participation de la section maçonnerie du lycée professionnel Freyssinet de Verdun, et des entreprises. L’enveloppe du bâtiment, Oxymétal et Eprolor. Le choix du site éclaire l’esprit du projet : « L’hypothèse du mémorial nous a intéressés, tout comme le centre mondial de la paix, au centre-ville. Mais le parc Japiot, dessiné dans les années 1900 par l’architecte paysagiste Jean-Joseph Picoré, porte le nom d’un botaniste soucieux, comme nous, de s’adresser au grand public », explique Martine Pergent. Dans l’ambiance de guerre qui ravage à nouveau la planète, l’enrichissement d’un parc créé à Verdun, juste avant la première grande déflagration mondiale, ressemble à un ultime avertissement : il est encore temps d’arrêter les frais et de rejouer le film avec des roses, plutôt qu’avec des bombes.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X