Projets

Unibail-Rodamco poursuit la «success-story» de Carré Sénart

Mots clés : Centre commercial - Magasin - Rénovation d'ouvrage

Unibail-Rodamco va investir 230 millions d’euros dans la rénovation et l’extension de son centre commercial Carré Sénart, en Seine-et-Marne, inauguré en 2002. Après trente mois de travaux, à l’automne 2017, Carré Sénart offrira 113 000 m2 de surfaces de vente. Le groupe vise 18 millions de visites à l’horizon 2020, soit trois millions de plus que l’an passé.

Le 15 avril, Unibail-Rodamco a dévoilé le projet d’extension et rénovation de son centre commercial Carré Sénart, en Seine-et-Marne. Les travaux devraient démarrer en mai prochain pour une durée de trente mois. Inauguré en août 2002, cet équipement commercial constitue la pierre angulaire du centre urbain – toujours en construction- de la ville nouvelle de Sénart. «Carré Sénart a ouvert dans un lieu en devenir. C’était presque un pari sur l’avenir. C’est pourquoi nous avons voulu en faire un centre de destination caractérisé par une offre unique de shopping et de loisirs», rappelle Valérie Britay, directrice générale Retail France d’Unibail Rodamco. En 2014, Carré Sénart a accueilli 14,8 millions de visites au lieu des 8 millions par an attendus à l’origine. Une fréquentation boostée par le multiplexe Gaumont, le cinquième de France en termes d’entrées.

 

Objectif: 18 millions de visites à l’horizon 2020

 

Assez logiquement, Unibail-Rodamco a voulu poursuivre cette success-story. A l’issue des travaux, en octobre 2017, le centre commercial offrira 30 500 m2 de surfaces de vente supplémentaires (82 500 m2 aujourd’hui) dont 6 000 m2 occupés par Galeries Lafayette. «Le nombre de commerces passera de 138 à 203, ce qui nous place dans la catégorie des très grands centres commerciaux», indique Dominique Hautbois, directeur Extension Rénovation Retail France d’Unibail Rodamco, qui vise un objectif de 18 millions de visites à l’horizon 2020.

 

Conserver l’ADN de Carré Sénart

 

Le projet d’extension a été confié à l’architecte Jean-Paul Viguier, concepteur de Carré Sénart. «Nous avons voulu conserver l’ADN du bâtiment: sa large ouverture sur l’extérieur, la lumière naturelle à l’intérieur, la couleur blanche, le métal, le verre», décrit l’architecte Bertrand Beausillon, de l’agence Viguier & associés. Point d’orgue du projet: la création d’une imposante façade de verre de 104 m de long et 21 m de haut. Pour moderniser le design intérieur, Unibail-Rodamco a fait appel à Olivier Saguez, qui a imaginé «une promenade animée et lumineuse inspirée de la forêt de Fontainebleau». Par ailleurs, 1 000 nouvelles places de parking seront créées «en glissant une nappe intermédiaire de stationnement entre les deux niveaux existants, ce qui ne modifiera pas la configuration architecturale du centre commercial», décrit Dominique Hautbois.

 

Un phasage complexe

 

Afin de ne pas impacter l’activité commerciale, le chantier se déroulera en sept phases principales. Les travaux préparatoires ont démarré en janvier par l’aménagement d’un parking provisoire de 600 places et l’élargissement des voiries afin de fluidifier et réguler la circulation aux abords du centre commercial. Quant aux travaux de rénovation du mail existant, ils se dérouleront de nuit, à partir de l’automne 2016. Ce projet représente un investissement de 230 millions d’euros, le «plus important en termes de rénovation-extension d’Unibail-Rodamco dans les deux ans à venir», conclut Dominique Hautbois.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X