Paysage

Une « ville paysage » se profile près de Roissy

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - Gares, aéroports

17 logements inaugurés le 18 juin par l’Etablissement public d’aménagement Plaine de France préfigurent, selon l’aménageur, une « ville paysage » en gestation à proximité de l’aéroport de Roissy. En 2028, à l’issue d’une opération de 175 millions d’euros dont l’atelier Castro et Denissof assure la mission d’architecte coordonnateur, la livraison de 3 340 logements sur 82 hectares entraînera le doublement de la population de Louvres et Puiseux-en-France.

L’architecture, la ville et le paysage s’emboîtent dans la zone d’aménagement concerté (Zac) de Louvres et Puiseux-en-France, dont l’atelier Castro et Denissof a livré les 17 premiers logements le 18 juin, pour le promoteur Nexity Apollonia. Sur les 11,5 hectares du quartier gare de Louvres, la même agence assume la maîtrise d’œuvre des espaces publics et des 321 premiers logements pensés comme des manifestes de la densité et de la diversité en milieu périurbain.

 

Enjeu métropolitain

 

Mais cet arbre urbain cache une forêt : le plus grand des trois quartiers de la Zac offre un terrain d’innovation majeur pour l’agence de paysage HYL, mandataire de la maîtrise d’œuvre des 47 hectares des Frais Lieux, destinés à accueillir 2 050 logements. « L’esthétique des voies et leur relation avec le bâti donneront son caractère à cette entrée de ville qui intégrera 10 hectares de parcs et jardins », s’enthousiasme Coralie Martinis, directrice de projet en charge de l’aménagement de l’écoquartier de Louvres et Puiseux-en-France pour l’EPA Plaine de France. Pascale Hannetel, associée de HYL, dirige ce projet pour la maîtrise d’œuvre. Un nouveau pont reliera les Frais Lieux au quartier gare au début 2017. Troisième sous-ensemble de la Zac, le Bois-du-Coudray accueillera 440 logements sur 24,5 ha à Puiseux-en-France.

« L’écoquartier de Louvres Puiseux-en-France constitue l’opération emblématique du territoire du Grand Roissy, et pour nous, le plus grand projet de quartier résidentiel en phase opérationnelle », affirme Damien Robert, directeur général de l’EPA Plaine de France. Le 14 octobre dernier, le Premier ministre Manuel Valls l’avait cité parmi les cinq sites prioritaires du Grand Paris, susceptibles de contribuer à combler le déficit de logements en Ile-de-France.

 

Co-construction

 

« Depuis la création de la Zac en 2011, nous avons rôdé une méthode de co-construction avec la vingtaine de promoteurs et bailleurs, signataires d’une charte d’engagements qui garantit la tenue des objectifs de qualité », souligne le directeur général. Près de 7 000 m2 de commerces, une école et une crèche garantissent la multifonctionnalité de l’éco-quartier dans lequel les logements sociaux représenteront 30% du parc. L’EPA mise sur une desserte en RER qui situe Louvres à une demi-heure de Paris. La machine à construire en phase de montée en puissance doit aboutir aux 500 premiers logements en 2019, pour se mettre ensuite en régime de croisière à raison d’environ 300 logements par an.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X