Energie

Une subvention pour éradiquer la lampe à mercure du trottoir des villages

En février 2012, les communes de moins de 2000 habitants pourront bénéficier d’une subvention pour financer les travaux de rénovation de leur éclairage public. Cette aide étatique vise à faire disparaitre les luminaires de type « boule »  des villages français.

Bruno Laffite expert éclairage à l’Ademe est l’instigateur de cette mesure visant, en offrant une subvention aux villages, à lever le frein à l’investissement dans des travaux de remplacement de l’éclairage public. Même si au départ il prévoyait que toutes les communes de moins de 10 000 habitants, pas seulement celles de moins de 2000, puissent accéder à une aide financière, il se réjouit que le dispositif qu’il a défendu figure parmi les mesures retenues par le cabinet du ministère de l’Ecologie. Présentée, vendredi 16, en clôture de la « table ronde sur l’efficacité énergétique », la mesure est passée un peu inaperçu à côté de l’obligation d’éteindre les enseignes lumineuses la nuit.

Remplacer les «boules existantes» par des lampes à sodium et à iodures métalliques

Afin d’encourager les très petites communes à rénover leur éclairage public, l’Etat mettra à leur disposition, sur l’année 2012, un fond de 20 millions d’euros.
Bruno Laffite, qui a élaboré cette mesure en travaillant étroitement avec la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies et le Syndicat des Entreprises de Génie Electrique, estime que le remplacement de « boules existantes » par des lampes à sodium et à iodures métalliques, ainsi que le renouvellement des armoires électriques vétustes, nécessite, au sein d’une commune de moins de 2000 habitants, un investissement de 60 000 euros. En bénéficiant d’une subvention de l’Etat de l’ordre de 20 000 euros et, selon Bruno Laffite, d’une somme équivalente de la part des syndicats de l’Energie et des conseils généraux, la municipalité n’aurait plus alors qu’à trouver les 20 000 euros restants.

En reprenant ces estimations, l’enveloppe de 20 millions d’euros, que l’Etat devrait mettre à disposition d’ici février 2012, pourrait bénéficier à environ 1000 villages.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X