Construction Numérique

Une serre pour les jeunes pousses du bâtiment à Saint-Médard-en-Jalles

Mots clés : Établissements industriels, agricoles, ICPE - Lieux de travail

Bordeaux Technowest, association qui regroupe les investisseurs et les créateurs d’entreprise du secteur ouest de Bordeaux, vient d’ouvrir Copernic à Saint-Médard-en-Jalles (Gironde), son nouveau site qui fait office d’incubateur, de pépinière d’entreprises et de centre d’affaires pour accompagner les jeunes pousses spécialisées dans les bâtiments intelligents et connectés. Quatre start-up viennent de s’y installer.

«C’est notre quatrième site, explique François Baffou, directeur général de Technowest, nous avons des pépinières spécialisées dans l’aéronautique, les éco-activités et les smart cities; nous avons constaté que beaucoup d’applications ont un lien avec le bâtiment.» Les start-up Bimbio (nom provisoire), PR Cube, Knock et Liweo ont déjà commencé à plancher sur leurs projets et développent respectivement une application destinée à faciliter l’accès à la maquette numérique, une plate-forme spécialiste de l’impression 3D à usage industriel, une application pour simplifier la recherche de biens immobiliers et une plate-forme pour réaliser des vidéos sur le web. Toutes sont aujourd’hui dans l’incubateur et bénéficient des outils de Technowest: l’accompagnement et le fonds d’amorçage. Copernic est calibré pour accueillir huit start-up; l’incubateur a prévu d’en accompagner six cette année. Elles peuvent rester 18 mois dans l’incubateur et 3 ans au sein de la pépinière.

 

Un échange de bons procédés

 

Des grands groupes du BTP regardent ces jeunes pousses d’un œil intéressé. Le groupe de BTP Cassous et le Toulousain GA se sont portés candidats pour être partenaires de Copernic. «On peut les accompagner dans leur réflexion, les aider à atteindre des marchés, explique Marie Huguet, directrice de développement chez GA, et on bénéficie de leur innovation. Depuis quelques années, nous investissons beaucoup dans l’innovation pour que les bâtiments soient toujours adaptés aux usages.» Pour Valérie Cassous, directrice de la communication du groupe éponyme, «nous avons des problématiques dans nos métiers et nous cherchons des solutions». Que les jeunes pousses peuvent développer… Locales, qui plus est ! Un paramètre important pour le groupe Cassous qui voit également dans ce lieu un moyen de rencontrer d’autres partenaires industriels.

 

Focus

Des boîtes aux idées neuves

Elles évoluent au sein d’autres pépinières, mais développent des produits qui ont un lien étroit avec le bâtiment.

Maïlys Grau a créé Circouleur à l’Ecoparc de Blanquefort. Elle travaille sur le recyclage de la peinture. «Quand on fait des travaux, on n’utilise pas toute la peinture; elle est jetée et incinérée.» Elle a eu l’idée de recycler les fonds de pot, en faisant le tri des couleurs et en mélangeant peinture professionnelle et produits en vente pour les particuliers afin d’obtenir une peinture moins chère et de bonne qualité. Elle étudie actuellement la manière de retrouver la qualité d’origine de la peinture. Plus avancé, Jean-François Charrier, fondateur d’Elocky, a commencé à commercialiser son produit: une serrure sans clé qui communique avec un smartphone, via le Bluetooth. Il est parvenu à lever 50 000 euros pour lancer sa production et s’apprête à livrer ses premiers produits.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X