Réalisations

Une Première œuvre, et après : Philippe Gazeau

Neuf architectes primés par le Groupe Moniteur pour leur première réalisation mesurent, à quelques années de distance, l’impact de cette récompense sur leur carrière. Premier volet de ce feuilleton : Philippe Gazeau. Distingué en 1985 pour l’extension de l’école Gerbert à Paris (XVe), l’architecte parisien a notamment décroché l’Equerre d’argent en 2000 pour un centre sportif à Paris (XVIIe).

Selon Philippe Gazeau : « L’extension de l’école de la rue Gerbert à Paris (XVe) était un programme modeste reposant sur une idée simple : restituer en terrasse l’espace de la cour sur laquelle on empiétait. L’explication de ma démarche a dû convaincre le jury de la Première œuvre qui, à l’époque, faisait passer un oral. Cette idée de restituer l’espace pris par ailleurs est réapparue dans l’extension de l’hôpital Broussais à Paris (XIVe). Trois bâtiments ont été respectivement nominé, mentionné et récompensé par l’Equerre d’argent : des logements à Rennes (2012), à Paris XIXe (1994) et un centre sportif à Paris XVIIe (2000). Les prix d’architecture focalisent les regards sur les réalisations, mais les architectes pensent aussi la ville. Leur démarche urbaine mériterait plus d’intérêt. »

 

L’enquête « Une Première œuvre, et après ? » est à retrouver en intégralité dans « Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment » n°5847, daté du vendredi 18 décembre 2015, pp. 74-78.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X