Chantiers

Une pause méritée pour le tunnelier du métro de Rennes

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Transport collectif urbain

Parti le 9 janvier dernier de sa base vie, le tunnelier Elaine a percé le tympan de la station Cleunay samedi 11 avril 2015 à 21h28. Il y restera environ trois semaines, temps nécessaire pour pouvoir traverser la station et pour réaliser des opérations de maintenance.

Pendant ses trois premiers mois de fonctionnement, à une profondeur d’environ 25 mètres, le tunnelier a parcouru 520 mètres et grignoté le sous-sol rennais 24h/24h et 7j/7 pour excaver plus de 36 000 m³ de matériaux sur les quelque 570 000 m3 prévus. Il ressortira de terre mi-2017 boulevard de Vitré, après avoir creusé plus de 8 kilomètres.

Pour rejoindre la première des 15 stations de la deuxième ligne du métro (dont 9 stations profondes), ce géant de 1 450 tonnes et 9,45 mètres de diamètre a déjà posé 1 840 voussoirs en béton préfabriqués à quelques kilomètres du chantier par Bonna Sabla. Tous les voussoirs sont approvisionnés depuis La Courrouze par des wagonnets circulant dans le tunnel. Dans l’autre sens, tous les déblais extraits par le tunnelier sont évacués jusqu’au site de La Courrouze sur un tapis roulant qui s’allonge dans le tunnel au fur et à mesure du creusement.

Arrivées à la station Cleunay, les équipes de Dodin Campenon Bernard vont pouvoir mener les premières opérations d’entretien, vérifications techniques, changement de pièces…

 

Les riverains associés

 

Côté maîtrise d’ouvrage, la Semcar et Rennes Métropole ont profité de l’événement pour informer les habitants sur les caractéristiques de ce chantier exceptionnel. Avant que le tunnelier ne traverse la station, les riverains du chantier auront donc le privilège d’apercevoir la roue de coupe du tunnelier pendant les quelques jours où elle sera visible. De même, pour marquer symboliquement l’arrivée du tunnelier dans la station, une «Light Wheel», une structure en cercle de 28 LED qui évoque la roue de coupe, est installée dans l’emprise du chantier de la station. Elle sera allumée de 7h30 à 23h chaque jour pendant 15 jours, et accompagnée, sur la palissade, d’un visuel grand format détaillant toutes les caractéristiques d’Elaine.

Actuellement le plus gros projet de travaux publics en France, ce chantier est mené par un groupement d’entreprises piloté par Dodin Campenon Bernard (Vinci Construction) et comprenant les entreprises GTM Ouest et Botte Fondations, toutes deux filiales de Vinci Construction France, ainsi que Spie Batignolles TPCI, Spie Fondations et Legendre Génie Civil. D’un coût de 1,184 milliard d’euros, il va mobiliser 5500 emplois.

 

Chiffres-clés

Diamètre de creusement: 9,45 m

Longueur totale: 82 m (bouclier + 3 remorques)

Poids: 1 450 tonnes

Vitesse d’avancement maximum (creusement et pose des voussoirs): 2 m par heure

Nombre de voussoirs: 31 000 (pièces de béton préfabriquées constituant le revêtement du tunnel)

Profondeur moyenne de creusement: 25 m

Volume de terrain à extraire: 572 000 m³

Puissance: 3,2 MW (1,28 pour la ligne A)

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X