Industrie/Négoce

Une nouvelle organisation pour le groupe Garandeau

Après la disparition prématurée d’Alexander Garandeau, Laurent Richaud est le nouveau président du groupe charentais de matériaux de construction.

Lundi 18 août, Laurent Richaud, 37 ans, a été nommé président de la SAS Garandeau. Ingénieur ENSAM (1991) et polytechnicien (1994), Laurent Richaud conserve son poste de directeur technique et prend en charge la partie « exploitation » précédemment gérée par Alexander Garandeau.
La direction du groupe reste une affaire de famille puisque Laurent Richaud, est le neveu par alliance d’Alexander Garandeau et gendre de Béatrice Soucaret directeur général délégué, en charge des relations extérieures et de la communication.

Autre mouvement consécutif à la disparition d’Alexander Garandeau, la fille de Béatrice Soucaret, Emilie Richaud, responsable du développement et des actions liées au développement durable, reprend les activités foncières antérieurement pilotées par Alexander Garandeau, avec qui elle a travaillé depuis son arrivée dans le groupe il y a deux ans.

Les responsabilités des autres membres de la famille restent inchangées. Ann Soucaret reste responsable de toute l’activité BPE (béton prêt à l’emploi) et la direction générale est toujours confiée à René Garandeau, qui conserve la responsabilité de l’activité commerciale et logistique du groupe.

Présent en Charente depuis 1869, Garandeau est un groupe 100% familial. Il emploie 520 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 92 millions d’euros en 2007, ce qui en fait l’une des premières entreprises du département.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X