Réalisations

Une médiathèque à facettes à Montauban

Mots clés : Bibliothèques, centres de documentation et de consultation d'archives - Manifestations culturelles

Après une longue gestation et des aléas de chantier, la médiathèque de Montauban (Tarn-et-Garonne) a ouvert ses portes le 16 février.

Projet ambitieux qui contribue à la revitalisation des quartiers Est à Montauban (Tarn-et-Garonne), la médiathèque, déjà baptisée la « Mémo » par les habitants, a ouvert ses portes le 16 février.

Objet résolument contemporain, le bâtiment (3 200 m2 de surface de plancher) conçu par les architectes de l’agence parisienne CFA (Benjamin Colboc, Manuela Franzen et Arnaud Sachet), choisis en 2005 par la Ville de Montauban à l’issue d’un concours, comprend de grands cadrages vitrés et des bardeaux de terre cuite, en hommage à la brique caractéristique de l’architecture à Montauban.

Après tout un travail en amont sur l’évolution du tracé viaire, les architectes ont scindé le programme en trois parties équivalentes en taille : un forum citoyen (cafétéria, hall d’accueil, auditorium, espace actualité en triple hauteur), un grand plateau de lecture, des salles de lecture et de travail. Elles s’articulent autour d’un noyau central équipé d’un escalier-rotule en béton qui distribue tous les étages et d’un ascenseur.

 

12 millions investis

 

Conformément à leurs partis pris de manipulation géométrique, les architectes ont choisi de superposer les plateaux en jouant des superpositions et porte-à-faux. Ainsi, le dernier niveau est placé de manière oblique pour qu’il partage sa diagonale avec les deux étages inférieurs.

Parmi les entreprises qui ont participé au chantier, débuté en 2009, figurent Lagarrigue BTP et Inse (gros œuvre, terrassement, fondations), ainsi que Renaudat, auteur de la charpente métallique à l’origine du porte-à-faux.

Réalisée sous maîtrise d’ouvrage communale, la médiathèque a mobilisé un investissement de 12 millions d’euros TTC avec des cofinancements de la DRAC (18,8%), du Feder (15,3%), du conseil régional de Midi-Pyrénées (11,7%), du conseil général du Tarn-et-Garonne (0,7%) et de l’ADEME (0,2%).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X