Etat et collectivités

Une maison d’expérimentation pour prévenir les accidents domestiques

Le 7 mars, le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et le Conseil Général des Deux-Sèvres ont signé un accord de partenariat portant sur l’étude de faisabilité d’une maison d’expérimentation, à Niort, dédiée à la sécurité domestique et ouverte aux industriels de la construction.
Ce partenariat a reçu le soutien des collectivités territoriales du département des Deux Sèvres, de la région Poitou-Charentes et des Mutuelles d’assurances niortaises.
L’objectif est de favoriser la définition et la promotion d’actions de prévention visant à diminuer les accidents de la vie domestique et leurs conséquences sur les personnes et les biens.
Cet accord porte dans un premier temps sur l’étude de faisabilité d’une maison d’expérimentation, ayant recours à un laboratoire de recherche et d’évaluation ainsi qu’à un observatoire des accidents de la vie courante. Située à Niort, dédiée à la sécurité domestique et ouverte aux industriels de la construction, elle aurait pour objectif de favoriser la définition et la promotion d’actions de prévention visant à diminuer les accidents de la vie domestique ainsi que leurs conséquences, tant sur les personnes que sur leurs biens.
Le CSTB aura notamment pour mission, d’accompagner le « Pôle d’excellence du risque » pour la définition du programme, pour l’assistance dans la maîtrise d’oeuvre, pour la définition du plan d’expérimentation (définitions des essais, des équipements et des méthodes d’expérimentation…), tout en lui apportant une aide à l’exploitation des connaissances (évaluation du rapport coût/efficacité des solutions expérimentées, guide de conception d’un habitat à risques maîtrisés…), l’évaluation et la certification des produits, ouvrages et acteurs de la construction concourant à restreindre les risques domestiques et la détermination de son enveloppe financière.
A l’issue de cette phase d’étude, le CSTB et le Conseil général des Deux-Sèvres conviendront de la mise en oeuvre opérationnelle de ce projet. Une nouvelle convention serait alors établie précise le communiqué.

Focus

Repères


Sur 19 560 décès annuels de la vie courante, 12 000 sont dus aux risques domestiques : électrisation, asphyxie, brûlures, intoxication au monoxyde de carbone, incendie d’habitation, explosion, mais aussi chutes et blessures dues au bricolage et/ou travaux d’aménagement.
En 2005, le CSTB a développé une recherche dont le but est de choisir les actions simples à mettre en oeuvre pour réduire à court terme et de manière drastique le nombre de victimes. Cette recherche porte notamment sur la glissance des sols – qui concerne surtout les personnes âgées – et sur la sécurité des enfants, principales victimes de noyades, de défenestration, de brûlures…
De leur côté, le Conseil général des Deux-Sèvres, la Région Poitou-Charentes, la Communauté d’agglomération de Niort, la Ville de Niort, la MAIF, la MACIF, MAAF Assurances, IMA, le Centre Européen de Prévention des Risques et les universités de Poitiers et La Rochelle ont constitué un Comité de pilotage pour un projet dénommé « Pôle d’excellence du risque ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X