Transport et infrastructures

Une grue innovante utilisée pour changer des aiguillages en gare Matabiau à Toulouse

Mots clés : Gares, aéroports - Matériel - Equipement de chantier - Transport ferroviaire

Dans la nuit du 21 au 22 avril, à la gare Matabiau de Toulouse, SNCF Réseau a remplacé un appareil d’aiguillages par un autre. L’opération a mobilisé une trentaine de personnes. Pour la première fois en province a été utilisée une grue Kirow qui a permis de gagner une heure sur une opération qui dure en temps normal plus de 5 heures.

Arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV) ou pas, la gare principale de Matabiau à Toulouse se modernisera. Alors qu’elle reçoit aujourd’hui 17 millions de personnes par an, elle devrait en accueillir près de 30 millions en 2024 et 45 en 2030. Et cela, sans l’arrivée de la LGV.

Les travaux ont d’ailleurs déjà commencé depuis 2009 avec la création d’un premier des trois blocs indépendants prévus pour organiser la circulation des trains en fonction de leur provenance. L’optimisation de la gestion des circulations avec des voies dédiées se matérialisera aussi par le renouvellement de deux postes d’aiguillage (P4 et P6), sur une période de cinq ans, avec en perspective la construction d’un poste de commandes à distance des flux pour un montant total de 90 millions d’euros.

 

Grue Kirow

 

Dans ce cadre ont démarré ce printemps le renouvellement de 1 500 m de voies et le remplacement de trois appareils d’aiguillages, face au poste P6, pour un coût de 3,3 millions d’euros. Dans la nuit du 21 au 22 avril, sur la voie côté sud de la gare Matabiau, SNCF Réseau a remplacé un premier appareil. L’opération, qui a démarré à 23h pour se terminer à plus d’une heure du matin, a mobilisé une trentaine de personnes employées par SNCF réseau et l’entreprise sous-traitante Egenie de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn). La nuit précédente, la même opération avait été effectuée. Elle se renouvellera entre le 22 et le 23 avril dans les mêmes conditions.

La principale innovation de ce chantier a été l’utilisation, pour la première fois en province, d’une grue Kirow. Louée par la société autrichienne Swietalsky à Egenie, elle a permis de gagner une heure sur une opération qui dure en temps normal plus de 5 heures. Surtout, la grue a l’avantage de transporter d’un seul bloc l’aiguillage complet pour le poser ensuite en toute sécurité. « A la clé, c’est un gain de temps et donc un moindre impact sur la circulation des trains puisque les plages travaux sont réduites. De plus, il y a moins de manutention et donc plus de sécurité. En temps normal, l’aiguillage est en effet posé morceau par morceau », a expliqué Michel Fogelsang, directeur d’opération chez SNCF Réseau Midi-Pyrénées.

Autre spécificité de la grue. Elle est équipée d’un bras horizontal qui permet une manutention sans risque d’abîmer les caténaires. De plus, elle garantit la stabilité de la charge.

 

Noeud ferroviaire de Toulouse

 

Ce soir-là, outre la grue Kirow, d’autres moyens mécaniques ont été nécessaires telles que quatre pelles et une bourreuse pour aplanir le sol après le remplacement du ballast. En termes de matériaux, Egenie a mis en œuvre 160 tonnes de rails, 3 200 tonnes de ballast, 2 700 traverses béton et trois appareils de voie.

A la fin de l’année, 7 000 m de voies supplémentaires seront traités en gare et en sortie de gare sur l’axe Toulouse-Tarbes. En tout, cela représente un total de 10 millions d’euros financés à 100 % par SNCF réseau.

En comptant les 120 millions inscrits dans le contrat de projet Etat-Région 2015-2020, ainsi que les 100 millions d’euros mobilisés en propre par SNCF réseaux, près de 300 millions d’euros seront consacrés à la modernisation du nœud ferroviaire de Toulouse.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X