Immobilier

Une grille de cotation des immeubles : retour en grâce ?

Mots clés : Lieux de travail

De nombreux acteurs dénoncent l’obsolescence d’une partie du parc tertiaire, au demeurant hétérogène, sans pouvoir s’appuyer sur des critères objectifs. La grille de cotation des immeubles de bureaux, qui se veut un outil en faveur de la transparence du marché, pourrait apporter une réponse.

L’idée n’est pas nouvelle. Après deux tentatives avortées en 2001 et 2007, la grille de cotation des immeubles de bureaux, baptisée Cibe, est de retour. Révisée, simplifiée et validée par FNAIM Entreprises (propriétaire de la marque), la grille Cibe, version 2015, est aujourd’hui opérationnelle. Deux organismes professionnels se sont associés à cette démarche : l’Association des directeurs immobiliers (ADI) et la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS). Concrètement, cette grille mesure la valeur des bureaux en Île-de-France et en régions ou des immeubles mixtes pour autant que les bureaux représentent au moins 60 % des surfaces utiles brutes.

...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X