Profession

«Une formation pour appréhender de manière transversale l’espace public», Pierre Roca d’Huyteza pour Sciences Po Toulouse

Mots clés : Apprentissages - Architecte - Etat et collectivités locales - Formation continue - Métier de la construction - Urbanisme - aménagement urbain

Sciences Po Toulouse propose à la rentrée prochaine un cycle de formation continue de quatre sessions de deux jours baptisé «Espace public-Espaces publics». Pierre Roca d’Huyteza, architecte-urbaniste (Agence d’une ville à l’autre) et enseignant à l’Insa de Toulouse, a construit le programme avec Céline Loudier-Malgouyres, socio-urbaniste (agence REP Reussir l’Espace Public). Il s’adresse à des élus, techniciens des collectivités et maîtres d’œuvre, etc.

 

Pourquoi cette formation ?

Pierre Roca d’Huyteza: La question du vivre ensemble nous montre les limites d’une politique de l’espace public qui se contente souvent de produire des aménagements urbains, sans élargir la réflexion à l’ensemble des acteurs concernés : des écoles au monde du sport, de la politique municipale aux services culturels. Notre objectif est de former des professionnels de profils différents capables d’appréhender de manière transversale les enjeux liés à l’espace public. Il s’agit de leur donner les outils pour le penser, le concevoir et le faire vivre. En effet, bien peu de villes ont su construire une politique globale et cohérente afin d’aller au-delà d’une valorisation des lieux les plus emblématiques.

 

Quels seront les thèmes abordés ?

P. R. d’H.: Le cycle va commencer par la présentation des notions philosophiques de l’espace public. Va suivre une approche historique, puis une autre sociétale. Ensuite, nous entrerons dans l’analyse de cas avec des maîtres d’œuvre et des techniciens en se posant la question de comment construire une politique de l’espace public en intégrant les dimensions culturelles, sociales, économiques avant de travailler sur les questions d’aménagement des espaces à proprement parler. Nous allons aborder toutes les questions d’actualité et les sujets auxquels les professionnels sont confrontés. Par exemple, un atelier sera consacré à l’émergence du fait communautaire dans l’espace public. Un autre traitera des nouvelles méthodes de co-production de la ville telles que le Bimby. Autres sujets que nous souhaitons traiter: la question de la sécurité sur l’espace public, les perspectives offertes par la Smart City, la prise en compte du handicap, etc. Nous ne nous limiterons pas à l’urbain. Nous aborderons l’espace public, dans le milieu rural et tout particulièrement dans le périurbain.

 

Comment la formation va-t-elle s’organiser ?

P. R. d’H.: Nous accepterons vingt personnes maximum qui devront suivre l’ensemble du cycle. En tout, ce sont huit journées pensées comme des ateliers avec un thème spécifique à chaque fois. Chaque session se déroulera sur le même modèle. Dans le temps 1, l’invité démarre avec un exposé de ses sujets de recherche ou ses projets opérationnels. Dans le temps 2, on passera à l’étude de cas et à la mise en situation, par des exercices d’application en résonance avec la thématique exposée par l’invité. Enfin, au temps 3, la journée se termine par une présentation synthétique des grandes questions en jeu – théoriques et pratiques – sur le thème à venir, et une bibliographie commentée permettant ensuite à chacun de préparer la séance suivante: soit par des éléments de cadrage sur des thèmes spécifiques qui n’auront pas pu être abordés par les intervenants.

 

Qui interviendra ?

P. R. d’H.: Nous allons faire intervenir des spécialistes de tous les domaines pour mélanger les approches avec un regard différent pour chacune des huit journées. Olivier Mongin, essayiste, ancien directeur de la revue Esprit nous aidera à poser les bases de notre réflexion. Richard Sennett, sociologue et historien américain, interrogera notre rapport aux autres dans l’espace public. Parmi les praticiens, nous avons invité le paysagiste Alain Marguerit. Il expliquera en quoi le paysage peut fabriquer de l’espace public. L’urbaniste catalan Joan Busquets interviendra, à travers l’exemple de Barcelone, sur la notion de culture de l’espace public. Dans la session «sous le regard de l’architecte», Patrick Henry lancera le débat sur la nécessité de démarche itérative dans la construction du projet. L’urbaniste Jean-Pierre Charbonneau, qui a lancé l’aménagement de Lyon, nous aidera à réfléchir sur les modes de productions de l’espace public. Impossible de citer tous les intervenants qui, selon les cas, apporteront un regard théorique ou au contraire des expériences très pratiques autour de notre sujet.

 

En savoir plus

Animation pédagogique: Pierre Roca d’Huyteza, architecte-urbaniste (Agence d’une ville à l’autre) et enseignant Insa, et Céline Loudier-Malgouyres, socio-urbaniste. (GIE «Réussir l’Espace Public»).

Lieu: Sciences Po Toulouse.

 

5 et 6 novembre 2015: Session 1 «Introductions à l’espace public»

  • Jeudi 5 novembre 2015: Journée 1 ‘Sous le regard artistique…’
  • Vendredi 6 novembre 2015; Journée 2 «Dans un regard philosophique»

 

14 et 16 janvier 2016: Session 2 «Quel espace public pour notre société ?»

  • Jeudi 14 janvier 2016: Journée 3 «Sous le regard historique…»
  • Vendredi 15 janvier 2016: Journée 4 «Sous le regard sociologique…»

 

17 et 18 mars 2016: Session 3 «Construire une politique d’espace public»

  • Jeudi 17 mars 2016: Journée 5 «Sous le regard du politique…»
  • Vendredi 18 mars 2016: Journée 6 «Sous le regard de la technique…»

 

26 et 27 mai 2016: Session 4 «Concevoir les espaces publics»

  • Jeudi 26 mai 2016: Journée 7 «Sous le regard du paysage…»
  • Vendredi 27 mai 2016: Journée 8 «Sous le regard de l’architecte…»
En savoir plus

Informations pratiques

Renseignements et inscriptions: Floriane Lipczak, formation.continue@sciencespo-toulouse.fr

Informations sur le contenu du cycle: Pierre Roca d’Huyteza, pierre.roca.dhuyteza@dunevillealautre.fr.

Obtention du Certificat «Espace(s) Public(s)» de Sciences Po Toulouse: les participants qui souhaitent faire valider leur formation doivent en faire la demande lors de leur inscription et auront à produire un mémoire en fin de cycle qui servira à l’évaluation.

Tous les détails sur le site de Sciences Po Toulouse.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X