Etat et collectivités

Une femme à la tête du département du Rhône

Mots clés : Etat et collectivités locales - Gouvernement

Elu de fraîche date maire de la nouvelle commune de Thizy-les-Bourgs, sénateur, et président du conseil général du Rhône depuis vingt-trois ans, Michel Mercier, ex-Garde des sceaux, est touché par la loi sur le cumul des mandats. Danielle Chuzeville devrait lui succéder le 21 janvier 2013.

Sauf surprise de dernière minute – l’unanimité règne sur sa candidature de l’UMP au PS et aux Verts, seul le PC se dit prêt à candidater – Danielle Chuzeville, vice-présidente du conseil général du Rhône en charge des collèges, devrait être élue présidente. Cette présidence pourrait s’inscrire dans la continuité : d’autant plus que la loi n’interdit pas à un sénateur et maire d’être premier vice-président d’un département !

 Michel Forissier, actuel premier vice-présient et intérimaire à la tête du département, se dit prêt à céder cette place à Michel Mercier. Une proposition que Danielle Chuzeville fera sienne en cas d’élection. Alors cap sur 2015 pour une présidence de deux ans seulement – Danielle Chuzeville dit ne pas se représenter – avant l’émergence de la métropole d’intérêt européen qui fondra en une seule entité le Grand Lyon et la plus large part du département du Rhône.

Elue, Danielle Chuzeville sera la cinquième femme seulement présidente d’un des 101 départements français.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X