Emploi / Formation

Une école de scaphandriers «travaux public» dans l’ancienne base de sous-marin de Lorient

Mots clés : Apprentissages - Béton - Travaux publics

Dans la forteresse de béton reconvertie en pôle d’excellence maritime s’est ouvert un centre de formation unique en Europe. Ce plateau technique scaphandriers «travaux publics» propose quatre formations professionnelles inédites : travaux sous-marins, activité hyperbare, activités portuaires et, bientôt, drone marins et sous-marins.

Inauguré jeudi 26 novembre par Norbert Métairie, président de Lorient Agglomération, ce projet est né d’un besoin, celui d’une profession représentée par le Syndicat national des entreprises de travaux immergés (Sneti). «On évalue le besoin des entreprises à environ 40 scaphandriers titulaires du CAH (NRLR: Certificat d’Aptitude à l’Hyperbarie) mention A classe 2 par an» explique Jean Lelièvre, président du Sneti qui dénombre la profession aux alentours de 450 ETP (équivalents temps plein).

A partir de 2011, le syndicat professionnel commence à travailler avec les professionnels, l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) et les partenaires sociaux pour parvenir, en 2014, à la création d’un titre professionnel de scaphandrier «travaux publics». «La création de ce titre professionnel s’est fait en un temps record» commente Fabrice Parat Yeghiayan, responsable du projet au sein de l’Afpa en précisant que parallèlement, Lorient Agglomération et l’Afpa Auray lançaient les bases de la création d’un plateau technique travaux sous-marins auquel s’est associé l’Inpp (Institut national de plongée professionnelle) de Marseille.

 

Un lieu, des formations

 

Enfin, le choix du lieu – une des alvéoles de l’ancienne base de sous-marins – a été déterminant. «Nous avons joué notre rôle en rénovant et en aménageant ce lieu pour qu’il soit opérationnel. Et l’installation de ce centre de formation conforte notre stratégie car elle s’inscrit pleinement dans notre écosystème» a déclaré Norbert Métairie, président de Lorient Agglomération.

De fait, depuis 15 ans les trois énormes blockhaus de 22 000 m2 au sol sur 20 m de haut ont entamé une reconversion exemplaire notamment autour d’un pôle course au large ultramoderne. Aujourd’hui, la très grande majorité des alvéoles sont occupées par des activités économiques, touristiques et sportives. Ce centre de formation «travaux sous-marins et activités portuaires» s’inscrit dans cette logique. Mais pour Eric Albier, directeur de l’INPP, «cette alvéole est un théâtre rêvé pour la formation car elle offre un cadre sécurisé avec une visibilité proche des conditions de travail dans les travaux publics».

Deux sessions de formation d’une douzaine de stagiaires devraient avoir lieu chaque année entre Lorient (13 semaines) et Marseille (2 semaines) avec trois semaines de stages. Installé dans le bloc K3, le plateau technique Afpa-Inpp de Lorient La Base propose également des actions de formation continue (perfectionnement, sécurité, réglementation), la mise à disposition des entreprises pour expérimenter et former sur les nouvelles techniques (en particulier EMR: éolien, hydrolien, éoliennes marines, etc.), des labellisations à partir des accréditations transférées de l’Inpp Marseille (Training Center Approved par le Lloyds Register, cours Imca, etc) qui sont autant d’accréditations internationales permettant au centre de formation Afpa-Inpp d’afficher une légitimité internationale.

Enfin, ce lieu peut être utilisé à d’autres fins comme les formations aux activités portuaires ou maritimes, en complément des formations déjà existantes (pêche, sécurité en mer, industrie navale, industrie composite, nautisme, plaisance, etc.). Il a pour ambition de positionner Lorient comme une place forte de l’expertise en travaux sous-marins et en activités portuaires tout en devenant un lieu de recherche et développement en ingénierie de formation pour les nouveaux besoins de l’économie maritime dans sa grande diversité, comme en témoigne le projet de formations sur les drones marins et sous-marins en cours de réalisation.

 

Présentation par Fabrice Parat Yeghiayan (Afpa) du plateau technique scaphandrier TP installé dans l’ancienne base de sous-marins de Lorient

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X