Quartier

Une clinique pour restructurer le quartier portuaire de Strasbourg

Mots clés : Établissements de soins - Transport maritime

Près de trente mois de travaux, pour un montant de 101 millions d’euros, seront nécessaires pour construire la clinique Rhéna, pôle médical privé dans l’ancienne zone portuaire de Strasbourg.

La pose de la première pierre de la clinique Rhéna, ce 29 septembre, lance un chantier d’ampleur pour le BTP alsacien : 32 mois de travaux, jusqu’à 200 personnes œuvrant simultanément sur le site, et 53 millions d’euros hors taxe de travaux pour le bâtiment principal. La maîtrise d’œuvre (AIA Architectes et AIA Ingénierie) s’est livrée au petit exercice des quantitatifs : le chantier verra la pose de 20 000 m3 de produits béton, de 10 000 m² de bardages, de 1800 tonnes d’acier ou encore de 285 km de câbles électriques…
Issu du rapprochement de trois cliniques privées confessionnelles (Adassa, Diaconat et Sainte-Odile), le futur établissement disposera de 373 lits et places sur 31 000 m², avec 23 salles d’opération et 7 salles d’accouchement, soit un quart de l’offre de soins de l’agglomération strasbourgeoise (hors ville).

 

101 millions d’euros investis

 

Autour de la clinique, le projet prévoit la création d’un véritable « campus médical » constitué de maisons médicales accueillant patients et praticiens. Reliés à la clinique par des passerelles, ces bâtiments seront constitutifs d’une prise en charge pluridisciplinaire du patient, organisée autour de filières, que la ministre des Affaires sociales a salué comme « une réflexion sur l’organisation du système de santé du futur ». Les premières livraisons interviendront elles aussi au premier semestre 2017 et porteront l’investissement global à 101 millions d’euros hors taxe (dont un quart de subventions publiques).
Au plan de l’aménagement, le projet Rhéna est emblématique de la transformation amorcée du quartier du Port-du-Rhin. L’activité portuaire et les friches industrielles sont amenées à laisser la place à de nouveaux quartiers mêlant zones d’activité et logements. La clinique se situe à 150 mètres de la place de l’Hippodrome qui constitue depuis 2012 le premier grand chantier structurant du quartier, suivis par des projets de logements ambitieux (Résidence des Deux-Rives, îlot bois…). D’ici 2017, l’extension de la ligne D du tram vers la ville allemande de Kehl, de l’autre côté du Rhin, marquera le point d’orgue de cette politique de reconquête urbaine.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X