Industrie/Négoce

Une bonne isolation et une pièce en plus, priorités des Français pour leur habitat

9h15, c’est le temps passé en moyenne par un Français dans sa maison en semaine. Un temps considérable où leur bien-être de l’habitant est primordial. Mais qu’attendent exactement les Français pour se sentir bien chez eux ? Doméo, spécialisé dans l’assistance d’urgence pour l’habitat a réalisé un sondage sur le sujet, avec BVA, afin d’analyser les habitudes et les modes de vie. Voici les principaux résultats, dévoilés le 4 novembre.

Premier constat : les Français veulent du confort ! Cet élément est l’un des 3 premiers à être plébiscité, lorsque l’on parle de confort, en plus de la situation dans un quartier apprécié et la proximité d’espaces verts.  

A l’inverse, ceux qui déclarent ne pas se sentir bien chez eux (7%) l’expliquent en majorité par l’aspect vieillot (56%) et le fait qui ce ne soit pas confortable (38%). Ces Français se situent notamment dans le nord-est (9%).

 

L’isolation et la surface disponible : les deux améliorations prioritaires de l’habitat


Parmi les pistes d’améliorations pour leurs habitations, les Français hésitent entre une meilleure isolation (45%) et une pièce en plus (40%). 10% préfèreraient avoir plus d’équipements connectés. Mais dans le détail, l’enquête montre que les personnes qui résident en appartement sont une majorité de 54% à préférer une pièce en plus, alors que ceux qui habitent dans une maison préfèreraient, à 50%, avoir une bonne isolation.

Cela se vérifie aussi au niveau régional : le besoin d’une pièce en plus est plus représenté en Ile-de-France (57%) qu’en régions sud-ouest et nord-ouest (respectivement 32% et 31%). A l’inverse le besoin d’isolation est le moins représenté en Ile-de-France (32%) contrairement à la région nord-ouest (56%).

 

Les solutions domotiques et les objets connectés ancrés dans les esprits


Pour près de la moitié des Français (47%) domotique rime avec « objets connectés pour la maison » tandis que 46% déclarent en avoir déjà entendu parler. Au final, ce sont seulement 6% qui n’en ont jamais entendu parler.

Pour les Français, la domotique est avant tout synonyme de modernité (54%) mais également de confort (39%), d’économie d’énergie et de technophilie (30%), et dans un dernier temps, de sécurité (22%) et de gain de temps (21%).

S’ils devaient avoir recours à la domotique au sein de leur logement, les Français le feraient en priorité pour le confort qui comprend les postes du chauffage, de l’éclairage, des portes et volets (34%) de la maîtrise d’énergie (29%), devant la sécurité en termes de vidéosurveillance, alarme, détecteur de fumée (15%) et la garantie d’une maison autonome c’est-à-dire qu’elle soit capable de prendre des décisions pour l’utilisateur : gérer l’éclairage des pièces de manière automatique, éteindre le four une fois la cuisson terminée… (10%), tandis que 4% citent la communication multimédia et 3% la maîtrise de la consommation d’eau.

Cependant ces priorités ne sont pas les mêmes dans toutes les régions. Par exemple, la maîtrise de la consommation d’énergie est la première priorité des habitants du nord-ouest et du sud-ouest avant le confort, respectivement 36% vs 30% et 34% vs 29%.

 

La décoration et le bricolage : plus des trois quarts des Français (74% et 70%) pratiquent ces  activités régulièrement

 

Si les trois quarts des Français déclarent décorer leur logement régulièrement, 52% le font de temps en temps et 22% souvent. Dans ce domaine, les femmes (25%), les personnes qui habitent dans une maison (27%) et qui sont propriétaires (24%) sont plus nombreux à décorer souvent leur intérieur. Seuls 4% déclarent de jamais s’en occuper.

L’achat en boutique privilégié par les Français en matière d’objets de décoration

En matière de décoration, les Français fonctionnent d’abord au coup de cœur en boutique (56%) alors qu’ils ne sont que 28% () à déclarer acheter très régulièrement en ligne ou lors de brocantes ou vide-greniers. 40% déclarent être toujours à l’affût des bons plans. Enfin, lorsqu’un Français sur trois (32%) décore uniquement avec des accessoires, 1 sur 4 (26%) repeint très régulièrement ses murs.

Les hommes toujours plus bricoleurs que les femmes même si le DYI fait évoluer la tendance

Mais les Français ne sont pas seulement décorateurs, ils sont aussi bricoleurs, dans des proportions similaires. 70% déclarent en effet souvent bricoler dont 32% régulièrement et 77% sont des hommes. Parmi les 30% de non-bricoleurs, 32% disent que c’est leur conjoint qui bricole à leur place, une situation plus fréquente pour les femmes (46%) que les hommes (6%), ou bien un ami (23%), un professionnel (21%). Le voisin ne vient qu’en dernier recours à 2%.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X