Culture

« Une année d’architecture en France 2014 » vient de sortir

Mots clés : Architecture - Prix d'architecture

AMC jette un regard sur les grands événements architecturaux de l’année écoulée (livraisons, concours, chantiers, nominations, profession, manifestations, expositions, livres, etc.) et présente un panorama de 100 réalisations sélectionnées par la rédaction, dont les prix de l’Équerre d’argent et de la Première œuvre. Une rétrospective – choisie – à découvrir.

On ne peut que se réjouir de voir l’année 2014 se terminer tant elle semble avoir été défavorable à l’architecture et plus encore à une grande partie des architectes. Les constats chiffrés sont en effet tellement accablants qu’on hésite à les rappeler : selon la dernière enquête Ifop, près de 60 % des architectes déclarent un revenu inférieur à 30000 euros par an et la moitié des agences ne dispose pas même d’un secrétariat. Quant au nombre de logements mis en chantier, il n’a pas été aussi faible depuis dix-sept ans, en dessous des 300000 unités pour l’année écoulée.

Et pourtant, jamais sans doute – ceci expliquant probablement cela – aura-t-on autant réfléchi et disserté sur l’état de la profession et ses conditions d’exercice. C’est d’abord en février, avec l’adoption de la loi Alur par le parlement, qu’en matière d’urbanisme, une politique volontariste est menée, visant à contenir l’étalement urbain et à « faciliter la transition écologique des territoires ». C’est ensuite en juillet, avec la mission parlementaire Bloche, que les questions de la création et du désir d’architecture – des mots que l’on aimerait entendre plus souvent – ont été posées et que des éléments de réponses – trente-six au total – ont été consignés dans un beau rapport de 145 pages.

C’est aussi en juin et en août que le gouvernement s’est fendu de – excusez du peu – deux plans de relance du logement avec forces mesures de simplification des réglementations. C’est encore en octobre que la profession a débattu et s’est autoanalysée en organisant ses premières universités d’été à Marseille, à grand renfort de contributions – en confiant ses peines et ses joies – sur un site Web dédié. Et c’est enfin en novembre que la toute nouvelle ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a annoncé un grand projet de loi pour « la liberté de création, l’architecture et le patrimoine » avant l’été prochain. Il reste à espérer que toute cette agitation verbale et épistolaire ne restera pas lettre morte, et que l’année qui vient sera meilleure que la précédente. À vérifier en direct sur le nouveau site amc-archi.com.

Bonne année 2015 !

 

Pour acheter « Une année d’architecture en France 2014 », rendez-vous sur la boutique du Moniteur.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X