Construction Numérique

Un tableau électrique intelligent

Le pôle de compétitivité Minalogic a clos un projet d’efficacité énergétique visant à mettre au point un « tableau de bord intelligent » pour réguler la consommation électrique d’un bâtiment.

Le pôle de compétitivité Minalogic, basé à Grenoble et positionné sur les micro et nanotechnologies et le logiciel embarqué, annonce la clôture du projet Smart Electricity, piloté par Schneider Electric. « L’objectif est de pouvoir agir directement sur la consommation d’électricité d’un bâtiment grâce à un tableau de bord communicant qui mesure et pilote la consommation des différents équipements (pic de consommation, coût journalier moyen, etc.) », explique le pôle.

Effacement

Les partenaires du projet (7 grandes entreprises, 1 PME, 1 laboratoire de recherche, 3 écoles) ont développé plusieurs sous-projets, pour réaliser par exemple des capteurs de mesure miniaturisés, un système de RFID, un pilotage des appareils à distance. Ce tableau de bord intelligent permettra ainsi « d’effacer » certaines consommations (décaler la mise en marche d’un appareil après le pic de la soirée, par exemple), comme le fait déjà le boîtier Voltalis. Il vise clairement le futur marché des « smart grids », ou réseaux électriques intelligents, que la France a commencé à explorer avec l’expérimentation Linky, le compteur électrique nouvelle génération d’ERDF. Après une période de tests concluante au sein de sept foyers grenoblois, le lancement de l’offre commerciale est prévu « en 2011 pour le domaine résidentiel », annonce Minalogic.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X