Transport et infrastructures

Un site pour signaler les travaux à réaliser sur les routes françaises

L’association « 40 millions d’automobilistes » vient de lancer un site internet, baptisé « J’ai mal à ma route », permettant aux usagers de signaler des dégradations constatées sur les routes françaises. L’objectif de l’association : inciter les collectivités territoriales à investir pour les rénover.

« Dresser la liste des travaux nécessaires à engager pour restaurer les infrastructures routières et de remédier aux risques d’accidents liés à une route négligée. » C’est l’objectif de l’initiative lancée par l’association « 40 millions d’automobilistes ». Elle vient de lancer, le 26 novembre, un site internet « J’ai mal à ma route ». Il permet à chaque usager d’indiquer un défaut repéré sur une route française (chaussée glissante, virage dangereux, nid de poule, signalisation incohérente…).

« En France, on estime à 47% la part des accidents de la route liés à l’infrastructure routière, explique l’association. Pourtant, les budgets alloués à l’entretien des routes sont en chute libre depuis de nombreuses années : chaque année, ce sont 25% du budget dédié à la route qui sont supprimés. » Une initiative qui ne devrait pas déplaire à la Fédération nationale des travaux publics et aux entreprises du secteur.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X