Transport et infrastructures

Un pont s’effondre sur un train en République Tchéque : deux ingénieurs inculpés

La police tchèque a annoncé vendredi avoir inculpé deux ingénieurs d’une firme chargée des réparations d’un pont dont l’effondrement était à l’origine de l’accident d’un train EuroCity, qui a fait sept morts, la semaine dernière à Studenka (nord-est).

Le pont métallique s’est effondré vendredi dernier vers 10H30 locales sur le train EuroCity reliant Cracovie (Pologne) et Prague, qui passait dessous à une vitesse proche de 100 km/h. C’est le pire accident ferroviaire survenu sur le sol tchèque depuis 1995 avec sept morts et 67 blessés.

Selon l’acte d’inculpation, les deux responsables de la firme tchéco-allemande Bögl&Krysl ont été au courant de défaillances statiques de ce pont, mais n’ont pas pris des mesures adéquates.
« Au lieu d’arrêter les travaux et d’examiner la stabilité statique du pont, ils n’ont procédé qu’à une réparation provisoire », a déclaré à la presse à Ostrava (nord-est) le chef de l’équipe d’enquêteurs, Jiri Jicha. Les deux ingénieurs risquent jusqu’à dix ans de prison, selon lui.
Les dégâts matériels sont évalués à 136 millions de couronnes (5,6 millions d’euros), selon le porte-parole de la Compagnie des chemins de fer tchèque (CD), Ondrej Kubala.
« CD n’était pas au courant de travaux sur ce pont et les trains roulaient donc dans ce tronçon à une vitesse habituelle et non réduite », a-t-il dit.

Avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X