Collectivités territoriales

Un «plan Marshall pour l’emploi» à destination du BTP en Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées

Mots clés : Entreprise du BTP - Monde du Travail

Comme annoncé plusieurs fois lors de sa campagne, la présidente socialiste de la nouvelle région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées va lancer dès le début de cette année un plan d’investissements pour soutenir la filière du BTP avec une enveloppe de 800 millions d’euros pour 2016.

Sans surprise, la socialiste Carole Delga a été élue, ce lundi 4 janvier, à la tête de la grande région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, avec 89 voix sur 129 suffrages exprimés, devant la conseillère régionale frontiste France Jamet (40 voix).

Lors de son premier discours comme présidente d’une collectivité comptant désormais 158 conseillers régionaux, elle a annoncé une première mesure phare qui est le lancement, dès ce mois-ci, d’un «plan Marshall pour l’emploi» dans le BTP avec une enveloppe de 800 millions d’euros pour 2016. «Le secteur du BTP connaît une crise gravissime. Nous y répondrons par la commande publique, afin de créer de l’emploi dans le territoire», a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse, ajoutant que «cet investissement majeur est un levier sur lequel peuvent s’appuyer d’autres collectivités pour, elles aussi, lancer des investissements conséquents».

 

Plan littoral 21

 

Construction de lycées, rénovation de voies ferroviaires et de routes, construction d’équipements culturels, etc., font partie de ces différents chantiers qu’elle compte lancer pour soutenir l’activité. Les 800 millions d’euros s’ajouteraient aux investissements déjà programmés par la région. «Il s’agit d’amplifier le mouvement», a-t-elle insisté. Fait partie aussi de ses priorités, le «plan littoral 21» qui doit permettre de réaliser «des investissements nécessaires dans les ports, les énergies marines, dans la rénovation de l’hôtellerie et les autres grands ensembles immobiliers».

L’autre grand chantier sera l’organisation des Etats généraux du rail pour permettre «aux usagers, aux élus de débattre et de décider ensemble du futur schéma régional ferroviaire en matière de trains du quotidien ou des lignes à grande vitesse». Ils permettront notamment d’aborder la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse. Ses alliés d’Europe Ecologie Les Verts n’en veulent pas. Or, pour elle, ce projet tout comme la LGV Montpellier-Perpignan sont des projets structurants. Pour les financer, elle a évoqué, lors de la campagne, les fonds européens et n’a pas exclu le partenariat public-privé.

 

Conférence pour l’emploi et la croissance

 

Carole Delga entend, par ailleurs, organiser des «assemblées de territoires» pour fédérer collectivités et acteurs économiques et multiplier les initiatives dans les 13 départements de la future région.

Insistant sur la nécessité de mener «une politique d’excellence et de proximité» dans une nouvelle région comptant des forces (son poids démographique, ses atouts économiques, son patrimoine naturel et sa culture), mais aussi des faiblesses notamment liées aux inégalités territoriales et à un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale, la présidente du conseil régional s’est engagée à soutenir les filières d’emplois «d’aujourd’hui et de demain», à «protéger nos concitoyens, leur qualité de vie et leur environnement».

Pour cela, elle va consulter les collectivités et les «forces vives» de la région pour élaborer un schéma de développement économique, un schéma de formation professionnelle et d’apprentissage. Une conférence pour l’emploi et la croissance sera organisée, dans ce but, pour identifier «les filières à soutenir, les filières à accompagner, les filières à créer pour garantir le développement de notre région, etc.».

 

Focus

15 vice-présidents

Sylvia Pinel , (PRG) 1ère vice-présidente en charge de l’Aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles.

Damien Alary, (PS) 2e vice-président en charge de l’Attractivité régionale et des relations internationales.

Agnès Langevine, (EELV) 3e vice-président en charge de la Transition écologique et énergétique, de la biodiversité, de l’économie circulaire et des déchets.

Didier Codorniou, (PRG) 4e vice-président en charge de l’Économie maritime, du littoral et des aéroports.

Nadia Pellefigue, (PS) 5e vice-présidente en charge du Développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur.

Jean-Luc Gibelin, (PCF) 6e vice-président en charge des Mobilités et infrastructures transports.

Kamel Chibli, (PS) 7e vice-président en charge de l’Éducation, de la jeunesse et du sport.

Béatrice Négrier, (MRC) 8e vice-présidente en charge de l’Emploi, de la formation professionnelle et de l’Apprentissage.

Vincent Labarthe, (PS) 9e vice-président en charge de l’Agriculture et de l’enseignement agricole.

Guillaume Cros, (EELV) 10e vice-président en charge des Affaires européennes, des fonds structurels, de la coopération au développement, de l’évaluation et de la prospective.

Jean-Louis Cazaubon, (SE) 11e vice-président en charge de l’Agroalimentaire et de la viticulture.

Jean-Louis Guilhaumon, (PS) 12e vice-président en charge du Tourisme et du thermalisme.

Dominique Salomon, (PRG) 13e vice-présidente en charge de la Culture, du patrimoine et des langues occitanes.

– Aurélie Maillols, (PS) 14e vice-présidente en charge de la Montagne et de la ruralité.

– Marie Piqué, (PCF) 15e vice-présidente en charge des Solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement.

 

Focus

La commission permanente

Pour la majorité, la liste Notre Sud en commun: 30 sièges

Pour la liste Union de la droite (LR, UDI et Modem): 8 sièges

Pour la liste FN: 13 sièges

 

Focus

L’Etat s’organise dans la grande région

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi 5 janvier, Pascal Mailhos, le préfet de la nouvelle grande région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, a présenté la nouvelle organisation des services déconcentrés de l’Etat réalisée sur une logique de répartition de 55 % à Toulouse et de 45 % à Montpellier. La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal), la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf), la direction régionale des finances publiques (DRFiP) aura son siège à Toulouse, au même titre que le secrétariat général pour les affaires régionales (Sgar) qui sera assisté de deux Sgar adjoints.

Restent à Montpellier la direction régionale des affaires culturelles (Drac), l’Agence régionale pour la santé (ARS), le rectorat de région académique, et la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

Ces différentes directions régionales doivent s’appuyer sur les directions départementales qui demeurent. Didier Kruger, le Dreal de Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, par exemple, s’appuie sur quatre directeurs régionaux adjoints (deux à Toulouse, deux à Montpellier) et sur sept unités (inter)départementales: Hérault, Aude-Pyrénées-Orientales, Gard-Lozère, Hautes-Pyrénées-Gers, Haute-Garonne-Ariège, Tarn-Aveyron, Tarn-et-Garonne-Lot.

A terme, l’objectif est d’arriver à une baisse de 2 à 3% des effectifs représentant 5 000 agents aujourd’hui.

 

Chiffres-clés

Deux métropoles: Toulouse, Montpellier.

Treize départements.

5,6 millions d’habitants, 51 000 nouveaux habitants par an (+0,9%).

72 724 km2 , deuxième plus grande région de France.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X