Entreprises de BTP

Un nouveau projet pour Bouygues Construction en Birmanie

Mots clés : Entreprise du BTP - Etat et collectivités locales - Management

Le groupe français, en association avec le groupe local SPA Project Management, a décroché son deuxième contrat en Birmanie pour l’édification d’un complexe résidentiel près de Rangoun d’une valeur totale de 110 millions d’euros. La part de Bouygues Construction, représenté par sa filiale Dragages Singapour, s’élève à 65 millions d’euros, précise un communiqué diffusé lundi 13 avril.

 

Le groupe immobilier Thanlyin Estate Development a choisi un groupement composé de Dragages Singapour, filiale de Bouygues Construction, et de SPA Project Management, pour la conception et la construction d’une nouvelle phase de Star City, un important complexe résidentiel situé dans la banlieue de Rangoun, au Myanmar (ex-Birmanie). Dans ce contrat d’un montant total de 125 millions de dollars (environ 110 millions d’euros), la part de Bouygues Construction s’établit à environ 65 millions d’euros.

« Après un premier contrat remporté en 2013, ce nouveau succès nous conforte dans notre volonté de pérenniser notre présence au Myanmar, en développant notamment la formation de personnels locaux », indique Ludwig Reichhold, directeur général adjoint Asie du Sud chez Bouygues Bâtiment International.

La nouvelle phase du projet de Star City porte sur la conception et la construction de six bâtiments résidentiels composés de 956 appartements au total. Quatre d’entre eux atteindront 82 mètres de hauteur (25 étages), les deux autres 91 mètres (28 étages).

Le contrat comprend également la réalisation d’un parking sur deux niveaux, d’espaces communautaires et le développement d’espaces verts, d’une piscine et d’une zone de loisirs.

Les travaux, qui démarrent et mobiliseront 2 100 personnes en période de pointe, dureront près de 3 ans (35 mois).

Une première phase du projet de Star City, déjà réalisée par Dragages Singapour et SPA Project Management pour Thanlyin Estate Development, et composée de cinq bâtiments résidentiels, se termine actuellement. Elle a permis l’introduction de nouvelles techniques et matériels au Myanmar, comme l’utilisation d’éléments préfabriqués ou les systèmes de coffrage en acier.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X