Recherche & développement

Un nouveau guide sur les besoins en eau chaude sanitaire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Maison individuelle

L’Ademe a mis en ligne fin juillet un document technique portant sur les consommations d’eau chaude sanitaire des logements individuels et collectifs.

A l’heure où le moindre de nos mouvements semble quantifiable, les besoins d’eau chaude sanitaire (ECS) des logements individuels et collectifs restent pour le moins approximatifs. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) avec plusieurs partenaires s’est penchée sur la question. Elle a publié fin juillet sur son site internet  un guide technique consacré à ce sujet.

La lecture de cette étude rigoureuse – elle résulte du suivi instrumenté de 400 bâtiments pendant un an et de l’analyse de 15 500 relevés annuels de compteurs d’eau – désappointera sans doute les lecteurs à la recherche de certitudes. Les chiffres fournis soulignent avant tout de grandes disparités de comportements dans la population. Ainsi, parmi les principales conclusions de l’enquête, les rapporteurs évaluent que deux-tiers des habitants consomment entre 35 et 80 litres d’eau à 40 °C par jour1. Le tiers restant se situe au-dessus ou en dessous de ces limites. Par ailleurs, la quantité employée certains jours peut atteindre jusqu’à 5 fois ces valeurs moyennes.

Pour remédier quelque peu à cette indétermination, le document comporte des statistiques selon la taille des logements, ainsi que le profil détaillé des usages de quatre foyers. En outre, les auteurs ont établi plusieurs formules destinées aux calculs des besoins en pointe des logements collectifs. Les intéressés trouveront aussi un modèle mathématique qui leur procurera une estimation des consommations d’ECS d’un immeuble résidentiel à une heure et une date donnée.

 

(1) : Les rédacteurs justifient le choix de cette température inhabituelle par la volonté « d’obtenir des valeurs de besoins en litres pratiquement indépendantes de la température d’eau froide du site, contrairement aux valeurs exprimées à 55 ou 60 °C ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X