Aménagement

Un nouveau business modèle pour l’aménageur haut-savoyard Teractem

Mots clés : Situation économique

« Donnez du relief à vos idées ! », telle est la nouvelle signature de marque de Teractem, société anonyme d’économie sociale de Haute-Savoie, ex-SED 74, qui traduit la dynamique du changement structurel entrepris.

Depuis 1958, cette société d’économie mixte (SEM) haut-savoyarde a évolué pour mieux répondre aux attentes de ses clients et suivre les évolutions législatives. « Aujourd’hui et selon les contrats, les risques financiers et opérationnels doivent être assumés par l’entreprise et non plus par le client » insiste Philippe Gouyou Beauchamps, directeur de Teractem, entreprise privée entrée dans le champ concurrentiel avec des actionnaires publics (68%) et privés (32%).

 Le changement de nom est l’ultime maillon d’un « business model » engagé depuis huit ans avec un fonctionnement en mode projets. « Le projet très formalisé, avec un chef de projet et son équipe dédiée, est le moteur de l’entreprise ; ce n’est plus le service » précise Philippe Gouyou Beauchamps. Teractem réunit un panel d’expertises variées avec des compétences mutualisées et des offres cohérentes à la carte.

 

Trois compétences à la demande 

 

L’accompagnement du client se décline en trois compétences mobilisables à la demande et phasée selon les étapes et les caractéristiques du projet : « Conseil, foncier et innovation » pour l’assistance à la prise de décision et la préparation des projets d’aménagement ; « Développement des territoires » avec la réalisation des projets d’aménagement et de constructions publiques ; « Promotion d’immobilier d’intérêt général » avec le financement, la construction, la vente ou le portage des équipements avec une marque Opérateur des Alpes et trois filiales Investisseur des Alpes, Solaire des Alpes et Chaleur des Alpes.

 

« Notre rôle est clarifié vis-à-vis des élus » note Philippe Gouyou Beauchamps. Selon les projets, Teractem puise dans ses savoir-faire, le ou les outils nécessaires à la satisfaction de ses clients. Et si Teractem, pour être une SEM, ne s’impose pas des résultats financiers importants, l’entreprise s’attache à réaliser des bénéfices qui abondent ses fonds propres. « De quoi renforcer notre solidité et la confiance de nos partenaires bancaires ! » conclut Philippe Gouyou Beauchamps.

 

Pierre Delohen.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X