Entreprises de BTP

Un leader syndical italien achète un faux appartement parisien

Guglielmo Epifani, secrétaire général de la CGIL (gauche), principale confédération syndicale italienne, a été victime d’une escroquerie lors de l’achat d’un appartement à Paris par l’intermédiaire d’une société italienne.

Selon le quotidien La Repubblica, M. Epifani et 620 autres personnes ont été escroqués par une société immobilière italienne qui vendait de soit-disant « charmants appartements » à Paris. Or ces appartements sont occupés, leurs locataires ne peuvent pas être délogés et les travaux de restructuration n’ont pas été autorisés par la mairie de Paris.
Le montant des sommes escroquées dans cette affaire est de l’ordre de 140 millions d’euros, ajoute La Repubblica.
M. Epifani, leader d’une confédération comptant plus de 5 millions d’adhérents, a été parmi les premiers à déposer une plainte auprès des autorités italiennes qui collaborent dans cette affaire avec la justice française, selon la même source.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X