Etat et collectivités

Un œil sur les capacités d’investissement d’un territoire

La Caisse d’Epargne vient de lancer un outil pédagogique à destination des élus et des décideurs locaux leur fournissant les chiffres consolidés de chaque collectivité. Une partie est accessible au grand public gratuitement. L’outil donne un premier aperçu sur les capacités d’un territoire à investir.

Dans quel état financier et économique se trouve une collectivité ? Comment se situe-t-elle par rapport à ses voisines ou au sein de l’intercommunalité ? Le site internet que vient de lancer la Caisse d’Epargne apporte quelques réponses simples. La banque, qui annonce 25 000 collectivités clientes pour un encours de crédits supérieur à 50 milliards d’euros avec elles, publie les chiffres de diverses sources publiques (direction générale de collectivités locales, direction générale des finances publiques…) relatives aux communes et aux intercommunalités : démographie, budget, fiscalité, encours de dette, épargne, autofinancement, dépenses d’investissement, etc.

En un coup d’œil, le visiteur peut avoir un aperçu de la santé financière d’une collectivité et de ses capacités d’investissement. Ces chiffres sont consolidés, c’est-à-dire nettoyés d’éventuels biais et retravaillés. « Ces données sont les mêmes que les Caisses d’épargne utilisent pour leur propres analyses. Nous fournissons les données pertinentes et exploitables », explique Jean-Sylvain Ruggiu, directeur du marché secteur public Caisse d’Epargne. L’outil a été mis en place en partenariat avec l’Assemblée des communautés de France (AdCF – association d’élus qui représente les intercommunalités). « Là, on peut vraiment comparer ce qui est comparable », affirme le délégué général de l’association Nicolas Portier. L’apport est pour lui considérable dans la masse des données livrées aujourd’hui à l’ère de l’open data et dans le monde des intercommunalités : il n’est pas toujours aisé de comparer des chiffres entre les intercommunalités qui ont des charges parfois très différentes. L’apport est également important pour les élus car « plus on fournit de données publiques, plus on objective les débats », estime Charles-Eric Lemaignen, président de l’AdCF. Le site est destiné aux élus et aux décideurs locaux, qui ont un accès à une partie privative. Mais une partie du site fournissant les chiffres principaux est aussi accessible à tous gratuitement.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X